caf apl als aides logement

Tout Savoir Sur les Aides Au Logement

Que sont les aides au logement ? 


CAF, APL, ALS, ALF, ... Tous ces sigles vous disent probablement quelque chose sans vraiment savoir à quoi ils correspondent exactement. Pourtant, ils peuvent vous être d’une grande aide ! Studapart est là pour vous permettre d’y voir plus clair dans le monde parfois mystérieux des aides au logement.

 

caf apl als aides logement
Les aides au logement


La CAF, l’APL et l’ALS : à quoi tout cela correspond ?


La Caisse d’Allocations Familiales, ou CAF

Qui n’a jamais entendu parlé de la CAF ? C’est un organisme bien connu en France. En 2017, c’est près de la moitié de la population française qui a été couverte par la CAF soit 31,6 millions d’individus. Ce chiffre est en hausse de 0,9% par rapport à l’année précédente. C’est cet organisme qui est notamment chargé de verser aux locataires éligibles des aides au logement.


L’Aide Personnalisée au Logement, ou APL

L’APL est également rentrée dans le langage courant. En effet, c’est l’aide la plus couramment versée parmi les aides au logement. Environ 6 millions de personnes ont touché cette aide en 2017, en hausse de 1,5% par rapport à 2016. Elle concerne principalement les locataires vivant seuls dans leur logement puisque 53% des APL ont été versées à ce type de locataire.


L’Allocation Logement à caractère Social, ou ALS

L’ALS est une aide au logement moins connue que l’APL mais elle reste assez courante dans le secteur locatif. Elle est souvent versée en cas d’inéligibilité à l’APL. Près de 4 millions de français ont perçu cette aide en 2017, en hausse de 0,5% par rapport à l’année précédente. 


L’Allocation Logement à caractère Familial, ou ALF

La troisième et dernière aide au logement que la CAF peut verser aux locataires est l’ALF. Mais elle est marginale, surtout pour la location étudiante. Elle n’a concernée qu’à peine 1,5 millions de bénéficiaires en 2017, soit une baisse de plus 1% par rapport à 2016.


L’importance de ces aides

Qu’il soit étudiant ou jeune actif, le locataire alloue une grande partie de son budget au paiement du loyer. Il peut alors être difficile de joindre les deux bouts ! C’est pour cette raison que ces aides au logement sont particulièrement importantes pour les jeunes. Elles leur permet de vivre décemment malgré le versement mensuel du loyer. 
Pour illustrer, les locataires ont touché en moyenne 230€ par mois d’APL en 2018. Ce montant dépend de plusieurs paramètres qui seront détaillés par la suite. Par exemple, la ville du logement influence grandement ce montant. Un étudiant vivant seul dans un appartement meublé à Paris et payant un loyer de 800€ touchera environ 210€ d’APL. Pour le même logement à Rennes avec un loyer de 500€, ce montant sera plutôt de l’ordre de 150€.


L’éligibilité aux aides au logement


Les conditions d’éligibilité à l’APL

Il n’est pas possible de cumuler les aides aux logement. Si vous n’êtes pas éligible à l’APL, il faut se reporter sur l’ALS. Si vous n’êtes pas éligible à l’ALF, il faut se reporter sur l’ALS.

 

Vous pouvez toucher l’APL si :

  • vous êtes locataire (ou sous-locataire si vous avez moins de 30 ans)
  • le logement loué est décent
  • le logement loué est conventionné
  • le logement loué est un meublé, un foyer, une chambre d’hôtel ou une résidence universitaire
  • vos ressources et celles de personnes vivant sous le même toit que vous (pour une colocation) respectent les plafonds fixés par la CAF
  • le loueur n’est pas un membre de votre famille ni votre conjoint ou concubin
  • le logement loué est votre résidence principale et est occupé au moins 8 mois par an


On peut noter qu’il n’existe pas d’âge minimum pour toucher l’APL. Un mineur peut donc en bénéficier à condition que le bail de location soit signé par les parents. Le meilleur moyen de savoir si vous êtes éligible à l’APL est de faire une simulation sur le site de la CAF. 


Les conditions d’éligibilité à l’ALF

Si vous n’êtes pas éligible à l’APL, vous pouvez tout de même bénéficier d’une aide grâce à l’ALF. Cette aide s’adresse rarement aux étudiants et aux jeunes actifs puisque les personnes concernées ont souvent un ou plusieurs enfants à charge. Les conditions d’attribution des ALF sont nombreuses et correspondent à de multitudes de cas particuliers. Le plus simple reste d’utiliser le simulateur de la CAF pour savoir son éligibilité à l’ALF.


Les conditions d’éligibilité à l’ALS

Enfin, en cas d’inéligibilité à l’APL et à l’ALF, la dernière aide possible est l’ALS. C’est une aide assez rare et les cas particuliers d’attribution des ALS sont très nombreux. Le simulateur de la CAF est une nouvelle fois la meilleure solution pour savoir si vous êtes éligible à l’ALS.


Comment ça marche : montant des aides au logement, simulation CAF et versement


Connaître le montant des APL, ALF et ALS

Le montant des aides dépend de plusieurs facteurs. Les plus importants sont :

 

  • la situation professionnelle et familiale du locataire
  • la nature et les caractéristiques du logement (meublé, conventionné, colocation, en foyer ou en résidence,...)
  • la ville du logement
  • du loyer du logement
  • les ressources et la situation fiscale du locataire (et de ses colocataires en cas de colocation)

Faire une simulation CAF

Pour connaître le montant des aides au logement et savoir si on y est éligible, il faut se rendre sur le site de la CAF et utiliser le simulateur. Avant la simulation, il est préférable de préparer les éléments suivants : 

 

  • le bail de location
  • le montant de vos revenus
  • votre RIB
  • le numéro SIRET de votre bailleur s’il ne s’agit pas d’un loueur particulier. Vous pouvez facilement le trouver sur ce site. 

 

Il est également conseillé d’effectuer la simulation en compagnie d’un de vos parents si vous le pouvez. Tout cela vous permettra de répondre le plus précisément aux questions qui vous seront posées et de limiter le risque d’erreur.


Toucher les aides au logement

Après avoir effectué une situation, la CAF vous indiquera la marche à suivre pour pouvoir toucher l’aide que vous avez demandée. Il faut souvent envoyer par courrier à la CAF de la ville du logement des pièces justificatives pour la constituer de votre dossier CAF. Il peut s’agir par exemple d’une attestation de loyer remplie par votre loueur. Une fois que la CAF aura reçu les documents exigés, votre compte allocataire sera créé et vous pourrez toucher l’aide au logement après le traitement du dossier. Cela peut prendre plus ou moins de temps, mais s’il y a un retard dans le versement des aides, celui-ci sera compensé par la suite.


Studapart et les aides au logement


Une ressourcerie pour y voir plus clair

Les termes liés aux aides au logement sont parfois difficiles à comprendre. Heureusement, Studapart met à votre disposition toute une série d’articles sur les différentes notions qui peuvent intervenir lors de vos démarches auprès de la CAF. Lors de la simulation, n’hésitez pas à consulter par exemple notre lexique si un terme ne vous paraît pas clair. 


Nos experts sont disponibles 6 jours sur 7 pour vous aider

Si vous ne trouvez pas votre bonheur parmi les informations disponibles sur Studapart, contactez-nous ! Notre équipe d’experts multilingues est disponible 6 jours sur 7 si vous avez le moindre doute. Par exemple, lorsque vous quittez votre logement, il est impératif de déclarer ce changement de situation sur le site de la CAF. Sinon, vous risquez de toucher des aides auxquelles vous n’avez pas droit et vous devrez les rembourser ! Nous sommes là pour vous indiquer la marche à suivre si vous êtes perdus. 

Experience a better way of renting!

  • Streamlined steps
  • 100% of verified ads
  • Seamless support, even after booking