L'état des lieux de sortie

A quel moment cela se passe-t’il ?

Comme son nom l’indique, l’état des lieux de sortie a lieu à la fin de votre séjour dans l’appartement. Pour être serein, anticipez sur cet état des lieux ! Vous pouvez contacter votre propriétaire pour planifier un rendez-vous avant l’état des lieux : faites un point pour anticiper, et voyez si vous allez devoir vous occuper de certaines réparations. 

Si possible, fixez l’état des lieux le jour ou vous rendez les clés, une fois que vous avez déjà vidé l’appartement de vos affaires.

 

Pourquoi faire un EDL de sortie ?

Comme vous l’aurez compris avec l’état des lieux d'entrée, cela permet de comparer l’état dans lequel vous rendez l’appartement avec l’état dans lequel vous l’avez trouvé. Vous faites le point avec votre bailleur, qui va constater l’état de l’appartement. Si l’état des lieux de sortie n’est pas conforme à celui que vous avez fait à l’entrée (et dont vous avez sagement conservé une copie, on espère !), vous allez faire le point avec votre bailleur sur ce qu’il vous appartient de réparer ou non. Enfin, c’est sur la base de l’état des lieux de sortie signé que sera restitué tout ou partie du dépôt de garantie que vous avez versé à votre propriétaire au moment de la signature du bail. 

Comment faire?

Avant l’état des lieux, faites un grand ménage du logement, et du balcon ou de la terrasse s’il y en a. Cela fera plaisir au propriétaire de revoir son appartement propre comme un sou neuf et le mettra dans de bonnes dispositions pour la suite. 

Comme pour l’état des lieux d'entrée, visitez les lieux pièce par pièce avec votre propriétaire pour relever l’état des murs, du plancher, du plafond, des fenêtres, portes, des meubles si c’est un meublé, et de tous les équipements électroménagers et installations électriques. 

Pour faire l’état des lieux de sortie, basez vous sur les points inscrits sur l’état des lieux d’entrée et comparez les. Si tout est identique, bingo ! Vous avez gagné votre dépôt de garantie

danger

Une fois l’état des lieux terminé, n’oubliez pas de rendre toutes les clés ! Pensez aussi à résilier vos contrats d’eau et d’électricité s’ils sont à votre charge, et de relever les compteurs.

Soyez honnête ! Si vous êtes conscient d’avoir dégradé quelque chose, rien ne sert d’essayer de le cacher au propriétaire. S’il ne le remarque pas, il reviendra sûrement vers vous plus tard après votre sortie, et vous aurez à gérer la chose à distance, ce qui sera cent fois plus compliqué. En plus, si vous faites preuve de bonne foi, il se montrera sûrement plus indulgent. 

A l’issue de l’état des lieux, même si votre propriétaire doit prendre le temps de calculer à combien s’élèvent les éventuelles réparations qui vous incombent, évoquez le sujet du dépôt de garantie pour lui rappeler qu’il doit vous êtes restitué dans les deux mois, et que vous échangiez sur les éventuelles réserves qu’il aurait à vous le rendre en intégralité. 

question

Ne vous laissez pas intimider par l’avis du propriétaire, vous devez discuter ensemble pour arriver à un accord sur ce que vous écrivez sur l’état des lieux. Essayez de décrire les éléments de façon neutre, plutôt que de simplement inscrire « bon » ou « mauvais » état.

Pourrais-je revenir en arrière ?

C’est possible, mais c’est long et fastidieux. Il vaut vraiment mieux arriver à un commun accord au moment de l’état des lieux, et ne pas signer précipitamment des choses avec lesquelles on est en désaccord. Si vous êtes vraiment en désaccord, vous pouvez solliciter un huissier pour faire l’état des lieux. 

Qu’est-ce qui m’est imputable ?

Certaines dégradations sont dues à une usure naturelle du bâtiment. Ne vous inquiétez pas par exemple que la peinture s’écaille sur les murs, cela peut être dû à l’humidité et vous n’y êtes pour rien. Vous n’avez pas à accepter qu’on inscrive sur l’état des lieux des mentions comme « moquette à changer » ou « peintures à refaire » par exemple, ce sont des réparations lourdes qu’il appartient au propriétaire de faire - sauf bien sûr si vous avez saccagé les lieux, ce qui n’arrivera pas ! 

Que faire si le propriétaire me rend responsable ?

Si le propriétaire vous rend responsable de dégradations et que vous n’êtes pas d’accord avec lui, vos désaccords pourront être portés devant une commission départementale de conciliation. Vous pouvez commencer par leur envoyer une lettre recommandée qui détaille les difficultés rencontrées. Si cela n’aboutit pas, vous devrez saisir le tribunal d’instance du lieu dont dépend l’appartement, qui rendra un jugement. 

Ce sont des démarches longues qui risquent de vous handicaper dans la suite de votre parcours, il vaut donc mieux tout mettre en oeuvre pour se mettre d’accord avec le propriétaire pendant l’état des lieux de sortie. Ce qui devrait être tout à fait possible si vous avez entretenu de bonnes relations avec lui jusqu’ici ! 

N’oubliez pas que le propriétaire peut conserver 20% de votre dépôt de garantie pour régulariser les charges dans le cas ou la régularisation annuelle des charges par les copropriétaires ne coïncide pas avec votre départ.