Comment faire pour trouver un(e) colocataire ?

Comment trouver un(e) colocataire ?

Louer un appartement ou une maison, c’est sympa, mais louer à plusieurs, c’est encore mieux. Très développée dans les pays anglo-saxons, la colocation devient en France, surtout à Paris, un mode de vie très courant. Les étudiants l’ont adoptée depuis longtemps, et les jeunes actifs y portent de plus en plus d’intérêt.

 

Qu’est-ce que la colocation ?

 

La colocation consiste à partager un habitat avec une ou plusieurs personnes et d’en partager le coût et les frais. Chaque colocataire paie au bailleur (ou propriétaire) sa part de loyer et sa part du dépôt de garantie

 

Charge ensuite aux colocataires de se répartir les coûts internes : abonnements d'électricité, accès à Internet, assurance habitation, achats de mobilier et d’ustensiles... Les colocataires sont également tenus de se répartir les éventuels coûts engendrés par les dégradations.

 

Bon à savoir
Il ne faut pas confondre la colocation avec la sous-location. Un sous-locataire vit chez une autre personne (elle-même locataire ou propriétaire) à qui il paye directement un loyer. Les colocataires paient ce loyer à une tierce personne (en l’occurrence le bailleur). 

 

Quel contrat pour une colocation ?
 

Pour la signature du bail, le bailleur peut vous proposer différentes options : 

  • soit il établit un contrat de location avec chacun des colocataires, 
  • soit il fait signer un bail unique à l’ensemble des colocataires. 

 

Dans le cas d’un bail unique peut apparaître une clause de solidarité, c’est-à-dire que les colocataires s'engagent à couvrir les éventuels défauts de paiement de l’un d’eux. Chaque colocataire se porte ainsi garant de l’autre et chacun d’eux doit contracter une assurance habitation.

 

La colocation propose de nombreux avantages. Elle permet de minimiser considérablement les dépenses en divisant le coût du loyer par le nombre de colocataires. Et surtout, sur le plan humain, on évite de se retrouver seul(e) et d’affronter les problèmes de location sans le moindre soutien. 

 

Comment faire pour trouver un(e) colocataire ?

 

Rechercher un(e) colocataire signifie souvent rechercher un logement en colocation. Le (ou la) colocataire peut s’être installée avant vous, ou en même temps que vous, ou après vous. Vous n’avez donc souvent pas à  chercher, c’est votre futur colocataire qui vous trouve. Il est tout de même utile de savoir comment faire pour trouver un(e) colocataire.

 

On peut assez aisément trouver un ou une colocataire. La demande est riche, mais l’important est de trouver la bonne personne car vous allez partager votre vie. Même si cette union est plus pratique que sentimentale, il n’en reste pas moins important que vous partagiez quelques affinités avec votre colocataire. La colocation peut devenir moins agréable si votre colocataire ne vous inspire pas confiance ou se montre peu respectueux de votre mode de vie (ou vous du sien).

 

Activer le bouche-à-oreilles

Pour trouver un(e) colocataire, le bouche-à-oreille est souvent recommandé. Informez vos amis, votre famille, votre entourage que vous êtes à la recherche d’un(e) colocataire. Les personnes qui vous connaissent bien sont les plus à même de vous conseiller quelqu’un qui vous correspond. Vous rencontrerez peut-être même quelqu’un que vous connaissez déjà, mais dont vous ignoriez la recherche. 

 

En discutant avec vos proches, vous établirez peu à peu ce à quoi ressemblerait le colocataire idéal. Dans le monde étudiant, le nombre de personnes à la recherche d’une colocation sont nombreux. L’affaire peut donc se régler assez vite. C’est également le cas dans le monde salarié, où la colocation fait également de plus en plus d’adeptes.

 

Prenez le temps de faire connaissance

Si un(e) candidat(e) se présente, il faut prendre le temps de bien faire connaissance. C’est un peu comme un entretien d’embauche : Le candidat a-t-il de l’expérience dans la colocation ? Quelle est sa vision de la colocation ? Correspond-t-il au profil recherché ? 

 

Il faut bien dégager les aspects éliminatoires : fumeur ou non fumeur ? Marmotte ou couche-tard ? Accepte-t-il les animaux de compagnie (ou vous-même acceptez-vous qu’il emménage avec son chien, son chat ou son poisson rouge) ? Compte-t-il inviter souvent des amis (et accepte-t-il que vous invitiez des amis) ? Quel est son niveau de motivation face aux tâches ménagères ? 

 

Une fois ces points validés, reste à évaluer s’il y a “match” : vous devez vous imaginer vivre avec cette personne. Évaluez donc quel sera votre seuil de tolérance quand elle occupera les toilettes ou la salle de bain, quelle confiance vous lui accorderez quand vous devrez vous absentez…

 

Il peut arriver aussi que ce soit le candidat qui finalement décline l’offre. Pas de quoi se miner ! Mieux vaut se réjouir au contraire de l’honnêteté de la personne qui a considéré que partager votre vie (car c’est bien de ça qu’il s’agit) vous apporterait plus de désagréments que de satisfaction. 

 

Qu’en pense le propriétaire ?

Il faut également savoir que le bailleur du logement peut refuser votre futur colocataire, sans qu’il n’ait besoin d’en justifier la raison. Bien entendu, il ne peut pas refuser le principe de la colocation si elle était clairement prévue au départ. Votre bailleur ne peut donc pas prendre le pli du refus systématique. Il ne peut pas non plus vous imposer un colocataire à partir du moment où vous avez signé le contrat de location. Il faut rester vigilant sur ces situations qui peuvent provoquer des quiproquos.

 

Comment trouver un ou une colocataire par annonce ?

 

Dans le cas où vous ne trouvez personne via le bouche-à-oreille ou si vous n’avez pas matché avec un colocataire potentiel que vous avez rencontré, il est temps de passer aux petites annonces. On trouve aujourd’hui sur Internet un grand nombre de sites et de groupes Facebook proposant des annonces de colocation. Vous pouvez y déposer la vôtre, préciser si vous disposez ou non d’une chambre meublée, etc. Vous pouvez également répondre aux demandes. Inutile de répondre à un trop grand nombre. Assurez-vous que vous serez en capacité de répondre à chacun. Il n’est jamais très agréable de devoir refuser des colocataires potentiels.

 

Studapart propose des annonces de colocation pour étudiants et jeunes actifs

Studapart propose notamment un grand nombre d’annonces de colocation pour les étudiants et les jeunes actifs. Rendez-vous sur www.studapart.com. Lorsque vous êtes sur la page des annonces de la ville que vous avez choisie, cliquez dans le menu sur “Type d’annonces” puis cochez “Chambre dans une location”. Les annonces publiées sur Studapart sont vérifiées et donc absolument fiables. Vous tomberez ainsi sur des gens sérieux et motivés. Studapart est une plateforme reconnue dans le monde de l’immobilier. De nombreux étudiants et jeunes actifs l’ont utilisée pour leurs recherches de logement et celles-ci ont été couronnées de succès.

 

La colocation aujourd’hui ne concerne plus seulement les étudiants. Les jeunes actifs sont également à la recherche de colocations, notamment les travailleurs mobiles, les intérimaires, les CDD, ceux qui n’envisagent pas de s’installer durablement avant d’avoir trouvé une situation le permettant. On trouve aussi d’autres profils parmi les candidats à la colocation, notamment les personnes qui se retrouvent seules pour diverses raisons (retraitées, séparées, etc.). Au-delà de l’aspect économique de la colocation, de plus en plus de personnes cherchent également ce mode de vie pour partager et s’entraider. Les profils sont tellement nombreux et variés que vous y trouverez forcément le colocataire idéal.

 

Autres articles similaires

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation