Comment lire un diagnostic de performance énergétique (DPE) ?

Vous êtes propriétaire et souhaitez vendre ou louer votre logement ? Sachez que l’une de vos premières démarches est de réaliser un diagnostic de performance énergétique, aussi appelé DPE. Mais de quoi s’agit-il et comment le réaliser ? Nous répondons ici à toutes vos questions et vous aidons même à analyser les résultats de votre diagnostic.

 

Quel est l'intérêt d'un diagnostic de performance énergétique ?

 

Avant toute chose, il est important de rappeler ce qu’est un diagnostic de performance énergétique. En effet, ce dernier vise à mesurer l’efficacité énergétique de votre logement et son niveau d’émission de gaz à effet de serre. Ainsi, le futur acquéreur ou locataire aura connaissance de ses futures consommations énergétiques. Il pourra ainsi savoir si son futur logement sera énergivore. Pas de mauvaises surprises lors du paiement des premières factures !

 

Le saviez-vous ? Pour réaliser ce diagnostic, il faut prendre rendez-vous avec un professionnel disposant d’une certification délivrée par un organisme agréé par la COFRAC (Comité français d’accréditation) et d’une assurance en responsabilité civile. Vous ne devez en aucun cas connaître de près ou de loin votre diagnostiqueur, afin de garder une certaine impartialité. 

 

 

Comment interpréter un diagnostic de performance énergétique ?

 

Pour mieux comprendre ce qu’est un diagnostic de performance énergétique, il est intéressant de savoir ce qui y est indiqué. Pour cela, nous allons nous baser sur le nouveau DPE mis en place depuis le 1er juillet 2021. Il reprend sensiblement les mêmes caractéristiques que son prédécesseur, à la différence qu’il est plus transparent et est davantage en cohérence avec les objectifs environnementaux.

 

 

 

1. Les informations principales du DPE

Sur ce diagnostic, nous retrouvons les informations générales qui décrivent le propriétaire, le logement et le diagnostiqueur. Nous avons donc les noms des deux parties prenantes, ainsi que l’adresse du logement, sa superficie, le type de bâtiment et son année de construction. On y détaille également les équipements du logement et leur consommation énergétique annuelle en kWh, le coût annuel associé, le type d’énergie utilisée et la quantité d’émissions de gaz à effet de serre produite. 

 

D’autres informations telles que le confort thermique en été, la qualité de ventilation et d’isolation, ainsi que l’analyse des déperditions de chaleur entrent en considération lors du diagnostic. Suite à ces nombreux constats, le diagnostiqueur sera en mesure de faire figurer sur le DPE les critères d’amélioration et les travaux possibles pour être plus respectueux de l’environnement.  

 

2. Une étiquette de performance énergétique claire

Enfin, nous pouvons observer une étiquette de performance énergétique. Cette étiquette donne une visualisation complète et simple à interpréter des résultats de performances énergétiques d’un logement. Il est important de signaler que cette note va influer sur le prix de vente ou de location du logement. 

 

Le saviez-vous ? L’étiquette de performance énergétique indique la consommation d’énergie d’un logement et ses émissions de gaz à effet de serre. Il s’agit en réalité d’un résumé graphique classant votre logement du plus économe et sain avec la note A, au plus énergivore et polluant avec la note G. En France, la note moyenne est D, ce qui laisse encore une belle marge de progression !

 

 

Est-ce que le DPE est obligatoire ?

 

La réponse est oui ! Dès lors que vous possédez un logement ou même un bureau, neuf ou ancien, et que vous souhaitez le vendre ou le mettre en location, sachez qu’il est obligatoire de réaliser un DPE. L’unique exception est pour les logements occupés moins de 4 mois par an. On peut noter que le DPE a une durée de validité de 10 ans et sera à refaire au-delà de cette limite. 

 

À savoir que le DPE doit être intégré en annexe de tous les autres rapports obligatoires qui composent le diagnostic immobilier (étude de la présence d’amiante, de plomb, de termites, état des installations électriques ou de gaz, métrage Carrez ou Boutin des logements en copropriété). L’étiquette énergétique doit, quant à elle, figurer sur les annonces de vente ou de location.

 

 

Qui est concerné par le nouveau DPE ?

 

Comme nous l’avons vu, le nouveau DPE concerne tous les heureux propriétaires d’un logement ou d’un bureau. Que votre bien soit ancien, fraîchement construit ou encore agrandi depuis peu, vous devez effectuer ce diagnostic afin de pouvoir le louer ou le vendre. Ce nouveau diagnostic se veut plus fiable et la valeur verte permet d’augmenter la valeur de votre logement.

 

Le saviez-vous ? Entré en vigueur le 1er juillet 2021, le diagnostic de performance énergétique est l’un des résultats de la loi énergie-climat du 8 novembre 2019. Il permet la chasse aux logements aussi appelés « passoires thermiques » et s’étend même à nouveau aux logements construits avant 1975, et cela, depuis le 1er novembre dernier.

 

 

À ce stade, vous avez maintenant toutes les informations pour lire et comprendre un diagnostic de performance énergétique (DPE). Bien qu’il exige de nombreuses mises aux normes pour certains biens immobiliers, il corrèle avec les objectifs environnementaux. Plus votre logement respectera les normes environnementales, plus vous serez récompensé et la planète aussi ! 

 

Autres articles similaires

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation