Diagnostic de performance énergétique : tout ce qu'il faut savoir

Si vous êtes propriétaire d’un logement, vous n’êtes pas sans savoir qu’en cas de mise en vente ou location de votre bien, vous devez réaliser des diagnostics techniques (DDT). Dans ces études, nous trouvons le diagnostic de performance énergétique, aussi nommé DPE. Mais de quoi parle-t-on ? Et comment établir ce type de diagnostic ? Ici, Studapart répond à toutes vos questions. Vous n’avez plus qu’à vous laisser porter !

 

 

Qu'est-ce qu'un diagnostic de performance énergétique ?

 

Le diagnostic de performance énergétique s’adresse à tous les propriétaires de logements, mais également à ceux du bâtiment tertiaire qui possèdent notamment des bureaux et des hôtels. Depuis le 1er janvier 2011, il est obligatoire de réaliser un DPE dès lors que vous vendez ou louez votre logement. Il en va de même lorsque vous réalisez des travaux dans votre appartement ou maison, ou que vous faites construire.  

 

Ce diagnostic sert à informer le futur acquéreur ou locataire de la consommation d’énergie du logement ou du bâtiment tertiaire. Une analyse poussée sera alors faite sur plusieurs de vos équipements tels que :

  • le système de chauffage et de refroidissement du logement
  • le vitrage et l’isolation
  • ainsi que les dispositifs de ventilation et de production d’eau chaude sanitaire (ECS)

 

Votre logement sera alors classé sur une échelle allant de A à G qui détermine s’il consomme beaucoup d’énergie et s’il émet une grande quantité d’émissions de gaz à effet de serre. Sachant que plus votre logement s’avère être une véritable « passoire thermique », plus il risquera d’atteindre les classes F et G. Afin de vous aider à améliorer votre classement, vous constaterez sur votre DPE des recommandations précises pour faire évoluer votre logement selon les normes exigées.

 

Le saviez-vous ? Dès 2025, les logements de la classe G seront interdits à la location. En 2028, ce sera le tour de la classe F, puis en 2034 la classe E. Ces mesures interviennent dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne, la précarité énergétique et le réchauffement climatique

 

 

Comment est réalisé le diagnostic énergétique ?

 

Afin de réaliser votre diagnostic énergétique, il faut tout d’abord contacter un diagnostiqueur certifié auprès d’un organisme autorisé par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation). Votre prestataire doit avoir une assurance professionnelle et ne doit pas avoir de lien avec vous. Ainsi, votre DPE sera considéré comme valable. Mais une fois votre diagnostiqueur choisi, comment se déroule concrètement votre DPE ?

 

 

1. La visite de votre diagnostiqueur

 

Lors de la visite de votre logement, le diagnostiqueur va se concentrer sur votre isolation thermique et vos systèmes de production d’énergie. Il va également utiliser la méthode des 3CL (Calcul Conventionnel des Consommations dans les Logements) pour réaliser votre DPE. Cela vise à évaluer de manière précise les performances thermiques et énergétiques d’un logement ou d’un immeuble. Le diagnostiqueur pourra ainsi calculer la consommation énergétique annuelle de votre logement, et même vous préconiser des travaux d’amélioration. Le but étant d’avoir, à terme, un logement économique et écologique

 

Sachez que votre prestataire va vérifier chaque recoin de votre logement, ne soyez donc pas surpris ! Il portera son attention sur l’état global de votre logement et de ses matériaux, son isolation, son vitrage, ainsi que ses systèmes électriques, de chauffage et de production d’ECS. Si vous constatez d’éventuels problèmes, en amont du DPE, n’hésitez pas à faire quelques rénovations, si vous en avez les capacités. Ainsi, votre logement pourra obtenir un meilleur classement de la part de votre diagnostiqueur et pourra même gagner en valeur

 

 

2. Le rapport de DPE

 

Suite à la collecte des informations qui lui sont nécessaires, votre diagnostiqueur va les intégrer dans un des logiciels de DPE agréés. Il en ressortira une étiquette de performance énergétique de votre logement et un chiffrage de son impact environnemental. Comme nous l’avons vu, votre logement va alors être classé de la lettre A (consommation faible) à la lettre G (consommation énergivore).  

 

À noter, que si votre logement se situe en altitude ou dans un département qui nécessite une utilisation plus importante du système de chauffage, vous ne serez pas pénalisé ! En effet, votre consommation ne sera pas considérée comme énergivore par rapport aux autres logements de France. Cela est possible grâce au nouveau critère de localisation qui est dorénavant intégré dans le calcul de vos consommations. 

 

Le saviez-vous ? En cas d’erreur de diagnostic, la loi ELAN du 23 novembre 2018 engage la responsabilité du diagnostiqueur en rendant le DPE contractuel. Des poursuites judiciaires peuvent alors être énoncées à son encontre. Par ailleurs, il est aujourd’hui interdit de garder un diagnostic énergétique vierge et le logement doit avoir un taux d’occupation quotidienne d’au moins 16h en semaine pour réaliser le DPE.

 

3. Les incitations aux travaux

 

Si votre logement ne dispose pas d’une performance énergétique optimale, il vous sera certainement demandé de réaliser des travaux d’isolation, de remplacer votre vitrage ou encore d’installer des équipements à énergie renouvelable. Sachez que ces travaux ne sont pas obligatoires, mais fortement recommandés ! 

 

En effet, le DPE vise seulement à vous montrer les avantages que vous pourriez tirer suite à la mise en place de travaux. Il vous sera indiqué l’investissement à prévoir et les retombées positives des aménagements effectués. Soyez cependant vigilant si vous faites partie des propriétaires d’un logement classé entre E et G. Comme nous l’avons vu précédemment, vous ne pourrez bientôt plus mettre votre bien en location si vous n’envisagez pas d’effectuer les travaux recommandés. 

 

Le saviez-vous ? Le gouvernement propose plusieurs aides et conseils pour vous permettre de réaliser des rénovations énergétiques dans votre logement. Vous pouvez les consulter depuis janvier 2022 sur france-renov.gouv.fr. Nous y retrouvons notamment les projets MaPrimeRénov’, l’Éco-prêt à taux zéro, le Coup de pouce économies d’énergie, le chèque énergie et bien d’autres solutions créées à l’échelle nationale et locale

 

 

Combien de temps sont valables les diagnostics énergétiques ?

 

Selon l’article D. 134-4-2 du code de la construction et de l’habitation, la durée de validité d’un DPE est fixée à 10 ans. Cependant, depuis la venue du nouveau diagnostic énergétique, on note quelques modifications concernant les DPE réalisés entre le 1er janvier 2013 et le 1er juillet 2021. En effet, les diagnostics réalisés avant cette date auront une validité dérogatoire

 

Les DPE réalisés entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017 sont valables jusqu’au 31 décembre 2022 ; et ceux réalisés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021 sont valables jusqu’au 31 décembre 2024. Les changements de réglementation étant importants, il s’agit ici de mettre au même niveau tous les logements. 

 

Le saviez-vous ? Le diagnostic énergétique est aujourd’hui identique, que ce soit lors de la vente ou de la mise en location de votre bien. Vous n’avez donc plus besoin de faire venir un diagnostiqueur agréé plusieurs fois. Pour les propriétaires d’appartement ayant un chauffage collectif, il est possible de faire un DPE à l’immeuble et un autre DPE au logement.  

 

 

Comment lire un diagnostic de performance énergétique ?

 

Il faut savoir qu’un diagnostic de performance énergétique se découpe en plusieurs parties. Nous retrouvons bien évidemment : 

  • des informations liées à votre logement et son histoire
  • un listing des équipements et de leurs défaillances
  • ainsi qu’un récapitulatif des consommations énergétiques annuelles en kWh.

 

Le DPE se termine par une étiquette de performance énergétique récapitulative et un volet de recommandations (travaux et conseils de consommation). 

 

Le saviez-vous ? Nous avons rédigé un article détaillé sur le sujet ! Nous vous invitons à le parcourir afin de bien comprendre comment lire un diagnostic de performance énergétique (DPE). Vous y trouverez toutes les réponses à vos questions ! Bonne lecture à vous !

 

 

Suite à la lecture de nos articles sur le sujet du diagnostic de performance énergétique, vous disposez maintenant d’une vision globale de ce dont il s’agit et de vos obligations. Plus votre logement respectera les critères de consommation énergétique exigés, plus vous pourrez constater des bienfaits sur vos dépenses et sur votre impact écologique. Fini la surconsommation ! Pour continuer à avancer ensemble, n’hésitez pas à suivre nos autres conseils Studapart dédiés aux propriétaires.

 

Autres articles similaires

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation