Vivre en colocation

Après votre frère, vous venez d’apprendre que votre meilleure amie se lance elle aussi dans une colocation ? Mais qu’est-ce qui attire autant les locataires dans ce type de logement ? Entre la découverte de nouvelles personnes, de nouvelles cultures, l’aspect économique et pratique, plusieurs facteurs expliquent ce choix. Si vous hésitez encore à emménager dans une colocation, Studapart a préparé de quoi vous aiguiller et regorge d’annonces pour trouver la colocation de vos rêves !

 

La colocation est un type de location de plus en plus apprécié car elle permet à plusieurs personnes de partager un logement, et les frais qui en découlent tout en ayant son propre espace personnel. C’est une alternative propice à la convivialité et au partage, aujourd’hui très souvent choisie par les étudiants et les jeunes actifs, surtout dans les grandes villes. Et parce que vivre ensemble, ça s’apprend, la colocation peut évidemment convenir à tous, surtout si on apprécie la vie en communauté !

 

 

Qu’est-ce que la colocation ?


Vivre en colocation c’est louer un appartement ou une maison avec d’autres personnes, en partageant le loyer et les espaces communs. On peut vivre en colocation avec des amis, de la famille ou encore de parfaits inconnus ! En effet, avec la hausse des loyers, de plus en plus de personnes choisissent cette alternative pour vivre confortablement en diminuant les frais. La colocation séduit beaucoup les jeunes actifs et les étudiants qui vivent dans des grandes villes, où les loyers sont très élevés. D’après Harris Interactive, 30% des Français ont déjà fait l’expérience de la colocation.

 

Dans une colocation, chacun à son propre espace (la chambre, qui doit faire au minimum 9m²) et partage avec le reste du foyer les parties communes (salon, cuisine, salle de bain, espaces extérieurs…). Dans les logements où vivent plus de 3 personnes, il peut y avoir deux salles de bains pour faciliter le quotidien.

 

Le contrat de location est encadré par la loi Alur et se fait par un bail unique ou un bail individuel entre les colocataires et le propriétaire. Il n’existe pas de texte juridique spécifique, mais les règles de la location classique s’appliquent.

 

Le saviez-vous? La loi Alur est en vigueur depuis 2014. Alur étant l'acronyme d’Accès Au Logement et Urbanisme Rénové, elle encadre la location et a pour but de faciliter l’accès au logement, d’aider les personnes vulnérables et d’établir un équilibre entre les différents acteurs du marché immobilier. Elle assure également sa régulation pour éviter tout comportement abusif.  

 

 

À qui s’adresse la colocation ?


La colocation séduit particulièrement les étudiants qui ont souvent besoin de quitter le domicile familial pour aller étudier dans les grandes villes où les loyers sont souvent trop chers pour eux. Aujourd’hui, c’est 20% des étudiants qui choisissent de vivre en colocation. C’est donc pour eux une bonne solution, qui leur permet de partager le loyer mais aussi de faire de nouvelles rencontres et de s’intégrer en partageant de bons moments entre colocataires.

 

Les jeunes actifs sont aussi de grands adeptes de la colocation. Quand on arrive sur le marché du travail, il faut en général un certain temps avant d’être vraiment stable financièrement. C’est pourquoi la colocation permet à ces jeunes travailleurs de s’installer plus tranquillement et de se concentrer sur leur carrière naissante. Aussi, leurs besoins étant souvent compatibles avec ce mode de vie, la colocation ne représente pas une contrainte pour eux. Ils apprécient par ailleurs de vivre en communauté et de partager des moments avec des personnes à qui ils peuvent facilement s’identifier.

 

Il est commun de penser que ce type de location est réservé aux jeunes mais de nombreux salariés ou célibataires se tournent aujourd’hui vers la colocation. En 2018, près de la moitié des personnes vivant en colocation étaient des salariés.

 

Ce sont en général les mêmes profils qui se rassemblent dans un même logement, et c’est notamment pour cela que dans la majorité des cas les colocataires s’entendent très bien puisqu’ils partagent sensiblement le même mode de vie ou les mêmes habitudes. En général, ce type de location s’adresse aux personnes sociables qui apprécient la vie en communauté et qui souhaitent s’intégrer à un groupe. 

 

 

Les avantages


Choisir la colocation apporte de nombreux avantages, notamment le fait de pouvoir vivre dans des espaces de vie plus grands et aménagés tout en payant un loyer raisonnable. C’est aussi le moyen de pouvoir choisir un appartement dans certaines villes ou quartiers plus attrayants mais qui coûtent souvent plus chers.

 

Les logements proposés à la colocation sont également entièrement meublés et équipés. Cela permet aux locataires de n’avoir à apporter que leurs effets personnels et de pouvoir accéder à tous les équipements dont ils ont besoin sans avoir à générer plus de dépenses. Ceux qui le souhaitent peuvent également compléter le mobilier en fonction de leurs envies et s’improviser décorateurs d’intérieur.

 

Enfin, l’avantage le plus apprécié est de pouvoir partager des moments avec ses colocataires. Des étudiants ou jeunes actifs arrivant dans une nouvelle ville peuvent s’intégrer plus facilement et se lier d’amitié avec les autres occupants du logement et s’entraider ou partager des bons plans. Après la crise sanitaire, de nombreuses personnes cherchent à fuir la solitude et apprécient de partager un repas, une soirée ou une activité avec les personnes qui vivent sous le même toit qu’eux. 

 

La colocation permet aussi de découvrir d’autres cultures et de façons de vivre et surtout de créer des liens uniques car c’est une relation particulière de partager son espace de vie au quotidien avec quelqu’un. Il y a également beaucoup d’étudiants étrangers qui cherchent à partager une colocation, et c’est un très bon moyen de progresser dans la pratique d’une langue et d’enrichir ses connaissances. La majorité des personnes ayant fait l’expérience de la colocation en font un bilan très positif et c’est parfois de là que naissent de grandes amitiés ! Ces personnes peuvent d’ailleurs vous donner de précieux conseils par rapport à leur propre expérience.


 

Des règles pour bien vivre ensemble


Outre les nombreux avantages offerts par la colocation, quelques règles permettent aussi aux colocataires de vivre en harmonie. La communication et le fait de savoir s’adapter sont la clé d’une bonne colocation. 

 

Il appartient à chacun de définir les critères minimums pour vivre dans de bonnes conditions et sur le long-terme avec d’autres personnes. Apprendre à connaître ses colocataires est le meilleur moyen pour assurer une bonne entente au sein du logement. Chacun possédant son propre caractère, ses envies et ses besoins, c’est en les cernant qu’on pourra s’adapter les uns aux autres et surtout déterminer si la cohabitation sera possible.

 

Il faut aussi savoir respecter l’intimité de chacun, car même si l’appartement est partagé, chaque colocataire dispose de sa propre chambre et a besoin de cet espace personnel pour se détendre, travailler, dormir et disposer de son intimité. Il en est de même pour les espaces partagés comme le salon ou la cuisine car bien qu’ils appartiennent à tout le monde, il faut savoir vivre en harmonie en faisant attention au bruit, aux invités ou au maintien de l’ordre et de la propreté, qui peut vite devenir un sujet de dispute si certains colocataires ne le respectent pas.

 

Il faut connaître les habitudes et le rythme de vie de chacun pour éviter de faire la queue dans la salle de bain le matin ou de perturber ses colocataires quand on est lève-tôt ou couche-tard par exemple. Si vous travaillez de nuit et avez besoin de dormir la journée, il faut que vos colocataires soient disposés à rester silencieux pendant que vous vous reposez. Partager un logement avec des personnes qui ont un rythme de vie proche du vôtre rendra votre cohabitation beaucoup plus facile.

 

Il existe des règles de bases à respecter pour vivre ensemble, mais les colocataires sont ensuite libres de s’accorder et de mettre en place les « règles de la maison ». Il est aussi important de discuter et de mettre en place des roulements pour le ménage, les achats communs et pourquoi pas de mettre en place des moments partagés tous ensemble comme une soirée film tous les dimanches ! Plus les règles seront claires et surtout établies ensemble, plus la colocation aura de chance de bien fonctionner.

 

 

Combien ça coûte ?


La colocation permet de profiter d’espaces plus grands à moindre frais. En effet, une chambre en colocation à Paris coûte en moyenne 600€/mois, selon l’emplacement de l’appartement, alors qu’un studio de 20m² coûte en moyenne 800€/mois en location. À Lyon, la moyenne est de 510€/mois pour une colocation, 455€/mois pour une colocation à Bordeaux et 400€/mois pour une colocation à Marseille.

 

Il faut ajouter au prix du loyer certaines dépenses comme les factures d’eau, les factures d’électricité, les factures de gaz et l’abonnement internet. Il est aussi obligatoire de souscrire à une assurance habitation avant d’entrer dans le logement, qui devra garantir toutes les personnes vivant dans la colocation. Ajouté à cela, bien souvent les locataires devront s’acquitter de la taxe d’habitation. Il ne peut en avoir qu’une seule émise pour le logement, mais elle sera calculée en fonction des revenus d’une ou deux personnes maximums. Il est donc important de bien choisir le colocataire qui sera désigné car c’est sur ses revenus qu’elle sera calculée. Il est primordial de se mettre d’accord dès le début entre tous les colocataires concernent les dépenses et la manière dont elles vont être gérées afin d’éviter tout malentendu et éventuels problèmes par la suite.

 

 

Comment trouver sa colocation ?


Pour être à l’aise dans une colocation, il faut prendre le temps de bien la choisir. Il existe beaucoup d’annonces et il faut être bien attentif aux conditions qui y sont écrites comme l’autorisation ou non des animaux de compagnie ou la possibilité de fumer ou d’organiser des fêtes dans le logement ou encore le type de profil recherché (étudiants, salariés…).

 

Il faut bien réfléchir et dresser une liste de tous les points importants avant de se lancer. En effet, l’endroit où est situé l’appartement, l’aménagement et l’ameublement des chambres peuvent tout changer s’ils ne s’adaptent pas à vos besoins et à ce que vous cherchez.

 

Aujourd’hui il existe de nombreux sites pour trouver une colocation. Studapart propose sur sa plateforme plusieurs colocations à tout moment de l’année, partout en France. Plus de 80% du nombre de réservations ont été enregistrées par Studapart sur ce type de locations. Nous accompagnons les locataires dans leur procédure de recherche et mettons à leur disposition plusieurs logements. Il y a également de nombreuses annonces sur les réseaux sociaux comme Facebook où il existe des groupes dédiés aux offres et aux demandes de ce type, en général organisés par ville ou par arrondissement pour les grandes villes. Attention cependant car ces alternatives n’offrent pas de garanties au niveau de la sécurité des transactions ni de la colocation en elle-même par la suite. Vous pourrez également trouver des annonces par le bouche-à-oreille ou dans les petites annonces des universités car ce sont souvent les occupants du logement qui cherchent eux-mêmes un remplaçant au colocataire qui a quitté le l’appartement.

 

Au niveau administratif, il est très important de vérifier que votre nom figure bien sur le bail afin d’éviter de se retrouver dans une sous-location. Il faut bien lire le contrat qui vous lie à vos colocataires pour être informé de ce que le propriétaire pourrait exiger lors du départ d’un des colocataires ou dans le cas d’un impayé. C’est notamment le cas avec les clauses de solidarités qui lient les colocataires entre eux et qui assure que le loyer et les charges devront être payés par les autres colocataires dans le cas où l’un d’entre eux ne pourrait pas, et ce pendant toute la durée du contrat et jusqu’à 6 mois après le départ du colocataire. Ces clauses sont souvent très appréciées des propriétaires car elles leur garantissent une sécurité supplémentaire, bien qu’elles puissent être très contraignantes pour les jeunes locataires.

 

Enfin, il ne faut pas hésiter à visiter plusieurs appartements avant de faire son choix et à rencontrer les futurs colocataires. Cette rencontre peut être décisive car bien que l’appartement corresponde en tout point à vos critères, si vous pensez que la cohabitation peut s’avérer difficile avec certains profils il vaudra mieux chercher quelque chose qui vous correspondra plus. Plutôt voisin sympathique ou bon ami qui partagera son pop-corn avec vous devant un film ? A vous de choisir vos prochains colocs’ !



 

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation