Aides financières étudiant : organismes et démarches

De nombreuses aides financières sont proposées aux étudiants afin qu’ils poursuivent leurs études dans les meilleures conditions. Il y a les bourses scolaires, les aides au logement ou à la mobilité. Reste à savoir où s’adresser.

 

L’État français propose aux étudiants et aux jeunes de moins de 26 ans un grand nombre d’aides financières. Celles-ci concernent le logement, les frais divers du quotidien, mais aussi la mobilité et… le mérite. Ces aides de l’Etat sont distribuées selon des critères par des organismes tels que le CROUS ou la CAF. N'hésitez pas à vous renseigner !

 

Bourses sur Critères Sociaux (BCS) et aides à la mobilité

 

Le CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) propose à l’ensemble des étudiants de France une bourse étudiante afin de couvrir tout ou partie des frais de scolarité et les inévitables dépenses du quotidien. Vous devez faire la demande de bourse en créant ou en mettant à jour chaque année votre Dossier Social Etudiant (DSE). Cette demande doit être réalisée sur le site Mes services étudiants entre les mois de janvier et de mai qui précèdent la rentrée suivante. 

 

Vous pouvez commencer à remplir votre DSE même si vous ne disposez pas encore de toutes les informations, notamment si vous ne connaissez pas encore l’établissement que vous allez rejoindre. Ce que vous avez saisi est conservé et vous pourrez ajouter des éléments ou les modifier au fur et à mesure de l’avancée de vos projets. Le DSE vous permettra également de faire une demande de logement universitaire. 

 

Selon les éléments que vous avez remplis (notamment vos revenus et ceux de vos parents), le montant des bourses CROUS, que l’on appelle désormais BCS, bourses sur critères sociaux, varie entre 1000€ et 5000 € par an. Cette somme vous est versée échelonnée sur dix mois, de septembre à juin.

 

Quid des aides à la mobilité ?

 

L’aide à la mobilité est un dispositif mis en place pour les étudiants inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur et qui ont été obligés de changer de région (ou plus précisément d’académie) pour suivre leur projet étudiant. Si vous êtes dans ce cas, vous devez déjà être étudiants boursiers pour bénéficier de l’aide à la mobilité.

 

Il existe par ailleurs de nombreuses aides à la mobilité pour les étudiants qui poursuivent leur cursus à l’étranger. Le programme Erasmus+ notamment permet aux étudiants (ainsi qu’aux enseignants) d’accéder à un établissement universitaire dans un autre pays de l’Union Européenne. Si vous passez plus de trois mois hors de l'hexagone, vous recevez une bourse mensuelle qui varie entre 150 et 450€ selon le niveau de vie du pays d’accueil. Erasmus+ propose aussi une aide aux étudiants en situation de handicap. Si vous étudiez au Royaume Uni, les choses peuvent changer avec le Brexit. N’hésitez pas à prendre régulièrement des informations sur la page Brexit de gouv.fr, le site du gouvernement français. 

 

Votre région d’origine peut également vous proposer une aide spécifique si vous partez étudier à l’étranger. Renseignez-vous avant de partir auprès de votre Conseil régional. Différents dispositifs sont mis en place selon les régions. Il y en a forcément un qui répondra à vos besoins.

 

Comment l'obtenir l’aide au mérite ?

 

Si vous percevez la Bourse sur Critères Sociaux (BCS), vous êtes également éligible à l'aide au mérite. Mais il faut… la mériter. Pour être considéré comme méritant, il faut obtenir la mention “très bien” lors du baccalauréat.

 

Inutile d’essayer d’en faire la demande. Cette aide au mérite vous est attribuée d’office, dès lors que vous avez obtenu la mention “Très bien” au bac et que votre cas ait été validé par le recteur de l’académie. Le montant de l’aide est décidé par le gouvernement : il était de 900€ pour l’année universitaire 2020/2021. La somme est remise étalée sur neuf mois en complément de la mensualité de votre bourse d’études. 

 

Trois aides au mérite maximum pourront vous être attribuées durant votre parcours scolaire, quelle que soit votre orientation. Autant dire que si vous avez redoublé, ou que vous avez été absent à un grand nombre de cours, vous pouvez faire une croix dessus (à moins que ce manque d’assiduité ou le redoublement soient dûs à des raisons extra-scolaires, par exemple pour des raisons de santé).

 

Il existe également des aides au mérite distribuées par le Conseil Régional, mais la somme tout comme les critères de mérite, ne dépendent plus de l'État, mais bien de chaque région.

 

Quelle aide au logement propose la CAF ?

 

La Caisse des allocations familiales (CAF) vous permet d’obtenir, selon certains critères, une allocation personnalisée au logement (APL). Les étudiants peuvent en faire la demande s’ils occupent une résidence étudiante ou un logement en location. On parle même dans leur cas d’APL Étudiant mais si dans les faits, celui-ci n’est pas très différent de l’APL général.

 

La demande d’APL se fait sur le site de la CAF où vous renseignez vos revenus et les informations sur votre logement. On vous demandera de joindre un contrat de location et vos justificatifs de revenus. Si vous n’êtes pas encore allocataire, votre inscription à la CAF se fera en même temps que la demande.

 

Que faut-il savoir sur l’APL ?

 

Pour bénéficier de l’APL, il faut veiller en premier lieu à ce que le logement que vous louez soit conventionné, c’est-à-dire que le propriétaire ou le loueur l’a bien déclaré à l’État comme étant éligible à l’APL. 

 

Sachez que vous pouvez bénéficier de l’APL si vous êtes en colocation ou en sous-location. Par contre, vous ne pouvez pas y prétendre si vous logez chez un membre de votre famille (et même si celui-ci vous fait payer la location). Vous restez éligible à l’APL lorsque vous percevez des bourses étudiantes par l’intermédiaire du CROUS. Les deux ne sont pas incompatibles. 

 

Pour savoir à quel montant d’APL vous pouvez prétendre, le site de la CAF vous propose de faire une simulation.

 

Attention : l’APL étudiant a pour spécificité de s’arrêter en juin. Si vous conservez votre logement pendant l’été, et que vous souhaitez tout autant conserver les APL, il faut le faire savoir à la CAF en le déclarant sur le site dans votre espace personnel. Si vous oubliez, vous n’aurez plus d’APL en juillet.
Dernier point qui ne manque pas d’importance dans le budget familial : lorsque vous bénéficiez de l’APL, vous n’êtes plus considéré par la CAF comme un enfant à charge pour vos parents. 

 

Quelles autres aides au logement propose la CAF ?

 

La CAF propose d’autres allocations logement plus spécifiques :

  • L’ALS, allocation de logement sociale, s’adresse aux personnes dont le logement n’est pas conventionné. Le montant sera de 200€ maximum. Il est versé à l’allocataire mais peut être versé directement au loueur.
  • L'ALF, allocation de logement familiale, est destinée aux locataires hors APL qui ont une personne à charge.

Pour bénéficier de l’ALS ou de l’ALF, il suffit d’en faire la demande sur le site de la CAF. Il vous sera demandé les justificatifs de vos revenus et une attestation de loyer.

 

Les aides régionales

 

En plus des aides sociales attribuées aux étudiants sur le plan national (bourses, APL, etc.), vous pouvez également obtenir des aides de la part du Conseil régional auquel vous dépendez. Ces différentes aides varient selon les régions (et selon leurs élus).

 

L’ensemble des régions propose une aide pour les étudiants engagés dans les formations sanitaires et sociales. Si vous suivez un cursus paramédical (aide-soignant, ambulancier, infirmier, technicien en laboratoire, sage-femme, ergothérapeute, masseur, kinésithérapeute, pédicure, podologue, puéricultrice, psychomotricien, etc. ) ou un cursus social (accompagnant éducatif, assistant, éducateur, moniteur, conseiller familial, technicien...), vous devez faire la demande sur le site du conseil régional dont vous dépendez.

 

Comme mentionné précédemment, la Région peut vous aider financièrement si vous allez poursuivre vos études à l’étranger. Elle peut également vous proposer une aide au mérite en fonction de vos résultats du bac et de votre assiduité aux cours.

 

Notre dernier conseil qui vous permettra aussi de faire des économies : n’hésitez pas à montrer votre carte étudiant lorsque vous vous abonnez à un espace de loisir, une bibliothèque, aux transports en commun, bref, partout. De nombreux organismes, publics ou privés, proposent des tarifs préférentiels.

Autres articles similaires

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation