Qu'est-ce qu'un appartement T3 ? 

Qu'est-ce qu'un appartement T3 ?

Un appartement T3 est un logement qui contient trois pièces, généralement un séjour et deux chambres. C’est le type de logement idéal pour des étudiants qui envisagent une colocation.

 

Lorsque l’on recherche un logement, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, les premiers critères à définir sont l’emplacement du logement, sa taille et le nombre de pièces. Généralement, les étudiants optent pour un appartement monopièce (un studio, un T1 ou un T1 bis). Ils envisagent de vivre seuls dans une habitation que l’on sait provisoire. En outre, l’offre est abondante et le loyer abordable.

 

Mais pour différentes raisons, on peut préférer un logement plus grand : Deux pièces, trois pièces ou plus.  On entre donc dans un type de logement T2, T3 ou plus. Ces appartements peuvent être choisis par les étudiants car ils permettent d’être partagés à plusieurs. La colocation (voire la sous-location) est en effet un mode de vie très courant chez les étudiants. Un appartement disposant de chambres séparées est alors tout indiqué.

 

Qu'est ce qu'un logement T3 ? Définition

 

 

T3

 

Par définition, un logement T3 (ou F3 lorsqu’il s’agit d’une maison) contient trois pièces : un salon (ou séjour) et deux chambres. Un coin cuisine, ou kitchenette, peut être intégré au salon, mais on peut aussi trouver une cuisine fermée, cela ne change rien à l'appellation T3. La salle de bain et les toilettes sont bien entendu à part (et peuvent ne composer qu’une seule pièce). 

 

L’appartement peut également compter une mezzanine, une alcôve ou une petite pièce supplémentaire. Pour être reconnue en tant que “pièce”, au sens légal du terme, celle-ci doit mesurer au minimum huit mètres carrés et avoir une hauteur de plafond de 1,80 mètre ou plus. Par contre, si la cuisine ou la salle de bain font plus de huit mètres carrés, elles ne peuvent pas être comptées comme des pièces à proprement parler. 

 

La surface habitable d’un appartement fait depuis 1996 l’objet d’un calcul très précis. La loi Carrez, impose que soit retiré de la superficie au sol l’espace occupé par les murs, les cloisons, les marches, les placards ainsi que tous les endroits bas de plafond (moins de 1,80 mètre). La loi Boutin (2009) donne d’autres éléments de calcul : celui de pièces chauffées ou non. Ainsi les dépendances extérieures, comme les balcons, terrasses, etc. ne sont pas incluses dans le décompte des mètres carrés. Les loueurs font généralement appel à un expert pour procéder à ce calcul, généralement un professionnel du diagnostic immobilier.

 

Quelle est la différence entre un T2 et un T3 ?

 

S’il on vous interroge sur la différence entre un T2 et un T3, la réponse est simple : c’est le nombre de pièces qui fait la différence. Le T3 contient une chambre de plus que le T2. Cela ne veut pas toujours dire que le T3 est plus grand, en superficie, que le T2. Le T3 peut par exemple avoir trois pièces de 10 mètres carrés et le T2 deux pièces de 20 mètres carrés. Ce n’est donc pas le nombre de pièces qui détermine la taille de l’appartement, ni son prix, ni son loyer.

 

Un T3, comme un T2, peut vous être proposé en duplex, c’est-à-dire un appartement construit sur deux étages, avec un escalier interne qui permet de relier les deux. C’est une solution qui peut être très pratique dans le cadre d’une colocation.  

 

Comment aménager un T3 en colocation ?

 

Si vous louez un T3 à plusieurs, l’idéal est d’être une personne par chambre et d’avoir la pièce de séjour en commun. C’est ce que l’on vous recommande. Au-delà de deux personnes, cela permet certes de réduire le coût du loyer pour chacun, mais cela devient plus compliqué. Si une personne choisit de dormir dans la pièce principale, elle devra composer avec le passage des deux autres colocataires. Cela peut être supportable une quinzaine de jours, mais difficilement plus. Lorsque vous planifiez une colocation, il faut garder à l’esprit que celle-ci doit durer un peu plus de neuf mois, et qu’il y a des hauts et des bas au cours de cette période. Mieux vaut donc que chacun ait sa chambre avec son indépendance et son intimité.

 

Ce qu’il faut partager et ce qu’il faut préserver

 

Généralement, le coin bureau, avec l’ordinateur et les livres, est disposé dans la chambre de chacun. L’endroit est tout indiqué pour travailler à sa guise, sans les interférences du colocataire. Toutefois il arrive que les bureaux soient disposés dans la pièce principale, où qu’un seul bureau y soit partagé. Cela semble idyllique à première vue, mais cela nécessite une entente parfaite entre les deux colocataires. Si vous ne connaissez pas encore beaucoup la personne avec qui vous louez votre appartement T3, il est préférable d’assurer le coup en envisageant votre bureau dans votre chambre. 

 

Rien n’empêche par contre de partager des éléments en commun dans la pièce principale. Le wi-fi par exemple doit être placé dans le séjour plutôt que dans l’une des chambres. Vous pouvez également prévoir une grande étagère pour y déposer en commun vos livres et autres affaires. Vous pouvez également partager la télévision. L’idéal est de bien réfléchir à ce que vous pouvez mettre en commun, de façon à ne pas encombrer chacune des chambres.

 

Ne pas empiéter sur le confort du colocataire

 

La pièce principale ne doit pas devenir l’objet de vos délires décoratifs. La déco doit être sobre de façon à ce qu’elle convienne aux deux colocataires. Il faut donc éviter les petites touches personnelles à moins qu’elles reçoivent la pleine approbation de votre colocataire.

 

Reste la cuisine et la salle de bain. Il s’agit de deux endroits où les règles doivent être édictées dès l’installation des deux colocataires. Les pièces d’eau sont des endroits où l’on apprécie son propre confort et peu les manies d’autrui. Il faut donc bien veiller à ranger ses affaires, à laisser l’endroit propre et ne pas empiéter sur le confort du coloc. Sinon, vives tensions garanties !

 

Comment trouver un logement T3 avec Studapart ?

 

Avec Studapart, il devient plus facile de trouver un appartement T3 ou tout autre type de logement. Un grand nombre d’annonces, vérifiées et contrôlées, sont à votre disposition sur notre site internet et celles-ci couvrent toutes les villes de France.

 

Si l’une d’elle vous intéresse, vous avez la possibilité d’entrer en contact avec le loueur, sans intermédiaire. Vous pouvez même échanger en direct avec le chat (messagerie instantanée). l’occasion de poser toutes les questions au principal intéressé : l'emplacement de l’appartement, son état, son historique, etc. Profitez-en aussi pour fixer un rendez-vous pour une visite.

 

Un autre intérêt de rejoindre Studapart est de pouvoir bénéficier d’une caution. Avec la Garantie Studapart, vous n’avez plus besoin de chercher un garant dans votre entourage. Il s’agit d’une caution fiable et reconnue. Lorsque le badge “Profil Garanti” apparaît à côté de votre nom quand vous demandez un appartement, cela a le don de rassurer le loueur. Il sait qu’il a affaire à un organisme sérieux, et donc à un locataire fiable.

 

Enfin, Studapart reste à votre côté durant toute la durée de la location jusqu’à la fin du bail. On est avec vous pour régler les petits soucis de la vie locative et vous permettre de vous consacrer pleinement à vos études et votre vie d’étudiant.

Studapart.com

Autres articles similaires

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation