Le logement étudiant en France
 

Se lancer à la recherche d’un logement n’est jamais chose facile. Quel est l’état du marché en France ? Quelles villes sont les plus chères et les plus abordables ? Quelle surface ? Studapart est là pour répondre à toutes ces questions et faire en sorte que le logement étudiant n’ait plus de secret pour vous !

 


L’état du marché du logement étudiant en France


Des étudiants de plus en plus nombreux 

chiffres logement étudiant
Trouver un logement étudiant


L’entrée en études post-bac est une étape marquante de la vie des étudiants. En 2019-2020, plus de 2 700 000 jeunes ont débuté leurs études supérieures. Ce chiffre est en hausse constante depuis 2010, avec une augmentation du nombre d’étudiants d’environ 1% chaque année. Cette tendance est vue se poursuivre pour l’année scolaire 2020-2021. C’est donc environ 2 750 000 étudiants qui effectueront leurs études en France l’année prochaine. 

Cette hausse s’explique par plusieurs choses. Les cursus en école d’ingénieur, de commerce et de gestion rencontrent un fort succès. Le nombre d’étudiants a bondi de presque 5% pour ces filières en 2018. Les effectifs d’étudiants des universités en France a également augmenté de plus de 3%, contribuant grandement à la hausse générale. Plus globalement, le baby-boom des années 2000 a engendré une augmentation du nombre de bacheliers puis d’étudiants, puisque 93% des bacheliers poursuivent en études supérieures. Enfin, les études en France attirent de plus en plus d’étudiants internationaux. En 2018, 343 000 étudiants venus des quatre coins du monde ont choisi la France pour leurs études. Ce chiffre est en hausse de 4,5% par rapport à 2017. Les étudiants internationaux représentent donc 15% des étudiants en France.

Tous ces jeunes ne sont pas forcément à la recherche d’un logement étudiant. Certains choisissent de rester dans le logement familial. Mais ils restent minoritaires : ils ne représentent que 40% des étudiants. 
Plus de 1 600 000 jeunes partent ainsi à la recherche d’un logement étudiant en France.
 


Une pénurie de logements étudiants disponibles
 

C’est donc un nombre de plus en plus élevé d’étudiants qui arrivent chaque année sur le marché du logement étudiant en France.  Malheureusement, l’offre en logement étudiant parvient difficilement à suivre le rythme. Les places dans les 1040 résidences publiques universitaires et du CROUS sont rares et très rapidement prises d’assaut. Dans certaines villes, on compte uniquement 5 places pour 100 étudiants. La moyenne nationale s’établit à 8 places pour 100 étudiants.

Il faut donc trouver des alternatives. C’est pour cette raison que presque 75% des étudiants ont recours au parc locatif privé pour se loger en France pendant leurs études. Il comprend aussi bien les logements étudiants en résidence privée que les habitations de particuliers. Mais quel que soit le type de loueur, trouver un logement étudiant s’avère délicat.

En plus du manque de logements, il faut prendre en compte un autre phénomène. Presque tous les étudiants effectuent leurs demandes au même moment. Les deux mois de juillet et août font suite aux résultats d’examens et concentrent la majorité des recherches de logement étudiant. A eux seuls, ces deux mois ont généré presque 40% des inscrits sur Studapart en 2019.

Studapart est là pour faire face à ces deux problématiques en fluidifiant la réservation et la location, et en vous proposant un grand nombre de logements. Avec Studapart, mettez toutes les chances de votre côté pour trouver le logement étudiant qui vous convient !

 

Studapart, la solution pour contourner le manque de logement étudiant
 

En 2019, près de 10 000 étudiants ont pu être logés grâce à Studapart. Il y en a eu pour tous les goûts. Environ 60% des locataires Studapart ont trouvé leur logement en résidence étudiante. Leur nombre augmente d’année en année. D’après une étude de Xerfi, on comptait en 2019 environ 1000 résidences étudiantes privées en France en 2019, en augmentation régulière. Les projections font état d’environ 1300 résidences privées en France à l’horizon de 2025. Cela représenterait près de 150 000 lits. Le partenariat que nous tissons chaque année avec un grand nombre d’entre elles nous permet de proposer toujours plus de logements étudiants en résidence étudiante, et ce souvent avant même qu’ils aient été mis sur le marché. Studapart a également permis à 4 000 jeunes de trouver leur logement étudiant chez un particulier. Près de 20 000 logements de ce type ont été disponibles sur notre plateforme en 2019, possédés par notre communauté de 36 000 propriétaires. 



Plusieurs types de logement étudiant recherchés par les jeunes

 

Le studio individuel majoritairement plébiscité
 

L’offre de logement étudiant est variée et les étudiants ont le choix entre plusieurs options. Ils préfèrent de loin se loger en studio individuel et T1 étudiant. C’est le choix de 57% des jeunes en 2018. Il s’agit aussi du type de logement étudiant le plus couramment proposé par les loueurs. Le T1 en résidence étudiante représente près de 70%  des chambres de ces établissements. Les biens appartenant aux propriétaires particuliers sont également pour la plupart des studios individuels. 

Sans surprise, les jeunes font le choix d’un studio étudiant meublé pour éviter de nouveaux achats et des coûts supplémentaires. Seuls 31% des appartements individuels sont loués non meublés. Studapart a conscience de cette préoccupation de la part des étudiants. C’est pourquoi 88% des logements de propriétaires sont meublés pour satisfaire notre communauté de locataires.


Les plus aisés ou les couples se tournent vers le T2 étudiant


Certains étudiants demandent de plus d’espace pour leur logement étudiant si leur budget le leur permet. C’est souvent le cas des couples ou des jeunes avec un animal de compagnie. Ils sont ainsi 12% à opter pour un T2 étudiant. Ils se tournent plutôt vers un logement étudiant chez un propriétaire particulier. En effet, les T2 en résidence étudiante sont assez rares et ne constituent qu’à peine 10% des logements dans ces établissements.
 

La chambre chez l’habitant pour les budgets serrés
 

Le budget d’un étudiant est souvent limité. Pour réduire la part du logement étudiant dans les dépenses, certains n’hésitent pas à faire le choix d’un chambre chez l’habitant. Ils représentent environ 10% des étudiants. Pour ce type de logement étudiant, le locataire ne paye presque aucune charge, comme internet ou l’électricité. C’est donc une solution très économique. En plus d’être bon marché, la chambre chez l’habitant permet aussi de nouer des liens très rapidement pour les étudiants tout juste arrivés dans la ville. L’étudiant est régulièrement au contact de la famille qui l’héberge, partage ses repas et ses moments de vie. Cela implique bien-sûr de respecter certaines règles de vie mais c’est un soutien psychologique non négligeable pour ceux qui en ressentent le besoin. 
 

La colocation étudiante a le vent en poupe
 

La dernière option qui se présente aux jeunes en recherche de logement est la colocation étudiante. C’est le choix de plus de 20% des étudiants en 2019. Ce chiffre est en constante augmentation depuis les dernières années : 11% en 2015, 16% en 2017 et 21% en 2019. 

La colocation offre de multiples avantages. Bien qu’un peu plus chère que la chambre chez l’habitant, elle reste beaucoup plus abordable qu’un logement étudiant individuel. Dans les villes aux loyers assez abordables comme Grenoble ou Marseille, se loger chez l’habitant ne peut coûter que 250€. Le loyer d’une chambre chez l’habitant à Paris ou Lyon peut se limiter à 500€ contre plus 800€ pour un logement étudiant individuel. 

L’espace dont bénéficie l’étudiant pour son logement est également plus vaste en colocation puisque le salon, la cuisine et la salle de bains sont partagés. Le prix au m² pour ce type de location étudiante est donc très avantageux.

La colocation permet également une intégration sociale très rapide. Les charges sont partagées et les frais sont répartis entre les locataires, comme les courses par exemple. Le budget de l’étudiant en colocation est donc allégé de ces dépenses.

  


Le loyer étudiant en France
 

Le logement étudiant individuel est plus cher
 

Le loyer que doit payer chaque mois un étudiant dépend bien entendu du type de logement étudiant qu’il occupe. C’est la chambre chez l’habitant qui reste l’option la plus économique, avec un loyer moyen de 393€. La colocation n’est guère plus chère puisqu’il faut en moyenne débourser 435€ par mois. Un appartement étudiant individuel est environ 20 à 30% plus cher. Le loyer atteint 501€ pour un logement étudiant de ce type chez un propriétaire et 571€ pour une résidence étudiante privée. Si la surface augmente, l’étudiant devra prévoir un budget plus conséquent. Pour un T2 par exemple, le loyer atteint presque les 650€. Il faut noter que tous ces loyers comprennent les charges mais celles-ci peuvent grandement varier selon le type de logement et le type de loueur. Par exemple, le loyer en résidence étudiante privée est plus cher mais comprend souvent l’électricité et internet. Ce n’est pas toujours le cas pour un logement chez un propriétaire. Une résidence étudiante privée propose aussi régulièrement des services pour simplifier la vie de l’étudiant et même diminuer ses dépenses. Certaines mettent en effet à disposition de leurs locataires des salles de fitness qui évitent à l’étudiant de payer un abonnement en salle de sport traditionnelle. On retrouve aussi parfois des espaces de restauration qui permettent de se nourrir à moindres frais. Un service de ménage hebdomadaire est également souvent proposé. Tous ces services ne sont pas disponibles pour un logement étudiant chez un propriétaire. Cela explique la différence de loyer entre ces deux loueurs.


Certaines villes étudiantes attractives concentrent les demandes
 

Certaines villes sont particulièrement demandées. Les raisons qui expliquent l’attractivité d’une ville par rapport à une autre peuvent être diverses. Certaines villes offrent une qualité d’enseignement bien supérieure à d’autres. C’est le cas des grandes métropoles françaises comme Paris, Lyon, Lille et Bordeaux. La majorité des meilleures écoles et universités en France se situent en effet dans ces villes. On peut citer par exemple les célèbres HEC Paris, l’EM Lyon, Science Po Lille et Science Po Bordeaux avec lesquelles Studapart est partenaire. Ces grandes villes doivent donc chaque année héberger un grand nombre d’étudiants. Mais d’autres villes sont en plein essor. A Rennes, Nantes et Grenoble, le nombre d’étudiants a explosé augmentant de 20 à 40% sur la dernière décennie. Ces communes de taille plus modeste offrent en effet un cadre de vie plus agréable que les grandes métropoles. Elles ont également su attirer de nombreux établissements proposant des cursus de qualité similaire à celle que l’on retrouve dans les universités et les écoles les mieux classées. C’est le cas d’Audencia à Nantes qui s’est faite une place parmi les meilleurs écoles de commerce en France.

Mais qu’elles soient des métropoles ou des villes de province en pleine croissance, elles ont toutes un point commun. L’activité économique de ces villes génère beaucoup d’emplois. Les entreprises et les établissements scolaires y sont également en étroite interaction, plus qu'ailleurs. L’intégration des étudiants diplômés sur le marché du travail est donc beaucoup plus facile ailleurs. 92% des étudiants placent ce facteur parmi leurs principaux critères de choix pour la ville de leurs études. Cela explique donc l’attractivité de ces villes.

 

Le loyer très différent d’une ville à l’autre


La majorité des recherches de logement étudiant se concentrent donc sur un nombre très restreint de villes. A elles seules, Paris, Lyon et Bordeaux ont généré près de 30% des demandes de logement étudiant en France. Beaucoup de demandes et peu d’offres : c’est l’équation pour observer une augmentation des loyers dans ces villes. Le nombre de logements du CROUS à Paris du CROUS à Lyon n’est de plus pas adapté au nombre de demandes. Cela engendre une flambée des loyers pour ces villes où le marché est très tendu. Le loyer d’un logement étudiant a bondi de 5% à Paris et 3% à Lyon ce qui est bien supérieur à la moyenne nationale qui se situe presque à l’équilibre. Pour un appartement étudiant, il faut compter entre 800 et 900€ à Paris et environ 700€ à Lyon

Les proches banlieues ne reviennent toujours beaucoup moins chères. A Massy, Talence ou Villeurbanne, le loyer est certes 10 à 20% moins cher que dans la grande ville voisine. Mais il faut rajouter le coût des transports en commun et un rythme de vie parfois dégradé. Ce ne sont donc pas forcément des solutions miracles.

A l’inverse, le loyer d’un logement étudiant est plus abordable dans des villes plus petites mais non moins attractives. Certaines essayent par exemple de faire face au déséquilibre entre offres et demandes en développement le parc locatif public et privé. Le CROUS à Nice et le CROUS à Montpellier sont ainsi plutôt bien pourvus en logement étudiant et permettent d’atténuer la pénurie. Le loyer dans ces villes a donc tendance à être stable voire à diminuer grâce à la construction de résidences privées. On peut ainsi se loger en appartement étudiant pour moins de 550€ alors que ces villes méditerranéennes sont très demandées et que la moyenne provinciale se situe autour de 520€.

Enfin, certaines villes se démarquent par un nombre de colocations particulièrement élevé. C’est le cas à Nantes. La colocation à Nantes est l’option choisie par 35% des étudiants ce qui la place presque à égalité avec le studio individuel parmi les types de logement étudiant.



Le budget étudiant et les éléments à ne pas oublier

 

Le loyer n’influence pas toujours le budget
 

Une grande partie du budget d’un étudiant est en général allouée au logement pour payer le loyer. Il dépendra donc du type de logement et de la ville choisie. Mais les différences géographiques sont une nouvelle fois marquées. Dans certaines villes, le budget d’un étudiant pour son logement sera proche du loyer moyen de la ville. C’est le signe d’un marché très tendu dans lequel le locataire n’a que très peu de marge de manoeuvre pour sa location étudiante. Paris et Bordeaux sont un bon exemple de ce type de villes.  Le budget d’un étudiant dans la capitale parisienne est de 865€ pour un loyer moyen autour de 800€. Dans d’autres villes en revanche, le budget d’un jeune alloue pour son logement étudiant est très supérieur au loyer moyen de la ville. Il faut compter environ 500€ pour se loger à Grenoble  alors que les étudiants disposent d’un budget dépassant 560€. Le marché est donc plus dynamique. L’offre et la demande sont plus équilibrées et il est plus facile de se loger.

 

Attention aux charges locatives faisant grimper l’addition
 

Lors d’une recherche de location étudiante,  il ne faut pas oublier de prendre en compte les charges pour éviter les mauvaises surprises. Celles-ci sont de nature diverse, allant d’internet à l’eau chaude en passant par l’électricité et le chauffage. Elles viennent s’ajouter au loyer fixé par le loueur. Il n’est pas toujours simple d’identifier les charges récupérables par le propriétaire, mais Studapart est là pour vous éclairer ! 


Les aides au logement étudiant soulagent les jeunes
 

Entre le coût des études, le loyer et les dépenses quotidiennes, le budget d’un étudiant est souvent sous tension. Les étudiants peuvent bénéficier d’aides au logement de la part notamment de la CAF. Elles sont principalement de 3 types : APL, ALS et ALF. l’Aide Personnalisée au Logement est la plus courante. Bénéficier des allocations pour un logement étudiant nécessite d’effectuer une simulation d’allocation logement étudiant sur le site de la CAF. Il faut aussi bien constituer son dossier de location pour lequel Studapart peut vous épauler. Cela permet à la CAF de faire la meilleure estimation possible pour les allocations logement étudiant.

 

 

Les différentes étapes pour trouver un logement étudiant en France

 

Bien mener sa recherche de logement étudiant
 

Vous l’avez compris, la recherche de logement étudiant n’est pas quelque chose de facile. Il existe malgré tout quelques pratiques permettant de mettre toutes les chances de son côté. Il faut déjà bien avoir conscience de l’état du marché de la ville dans laquelle on recherche. Confronter son budget à la réalité de l’offre permet d’éviter les déconvenues et désamorcer les déceptions. Il n’existe de plus pas de solution unique ni de remède miracle. Studapart reste le meilleur choix pour trouver votre logement étudiant puisque vous êtes pris en charge en amont et en aval de vos démarches. Mais d’autres sites de location étudiante peuvent éventuellement donner accès à certains types de logement. C’est notamment le cas des sites d’annonce de particulier à particulier comme Leboncoin.fr et SeLoger.fr. Facebook peut également être utilisé comme site de colocation. 
 

Contacter le loueur
 

Une fois que vous avez identifié un logement qui vous intéresse, la prochaine étape est de contacter le loueur. Quelque soit le type de loueur, l’enjeu est de faire bonne impression au loueur pour maximiser vos chances. Expliquer sa situation et démontrer son intérêt pour le logement en question est un bon moyen de convaincre le loueur de vous louer son logement étudiant.


Constituer son dossier de location


Quand le contact avec le loueur est établi, les démarches de location peuvent débuter. Un dialogue entre le loueur et l’étudiant s’installe et permet de définir les contours du bail de location. Studapart peut vous aider en supervisant ces échanges et en prenant en charge la constitution du dossier de location. C’est une économie de temps non négligeable ainsi qu’un bon moyen d’éviter le stress inhérent à toute recherche de logement étudiant.


Trouver son garant


Le loueur sera particulièrement attentif au garant pour la location d’un appartement étudiant. Trouver un garant est donc essentiel pour un étudiant. La famille se porte très souvent caution pour le logement. C’est le cas pour 89% des étudiants, contre seulement 3% qui ont un ami comme garant.
Il existe aussi des alternatives dans le cas où la famille ne peut pas se porter garante. 5% des étudiants se tournent vers un organisme garant pour leur location étudiante. On peut citer par exemple Visale avec son dispositif Action Logement. 
Studapart met aussi à disposition de ses étudiants internationaux la Certification Studapart. Elle permet de convaincre facilement et rapidement nos propriétaires.

 

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation