L’abonnement Internet dans son logement

Aujourd’hui, qui peut réellement se passer d’Internet ? Pour communiquer, travailler, se divertir, s’informer et même payer, tout passe par Internet. Malheureusement, le logement dans lequel vous comptez emménager ne possède pas forcément Internet. Pas d'inquiétude, Studapart vous explique tout !

 

abonnement internet logement
Avoir internet dans son logement

 

L’abonnement internet : un impératif avant d’emménager

 

Internet est indispensable pour tout ou presque
 

Encore quasiment inconnu il y a vingt ans, Internet rythme aujourd’hui la vie de beaucoup d’entre nous. Par exemple, sans Internet, vous ne seriez pas en train de lire ces mots et vous ne pourriez pas faciliter vos recherches de logement avec Studapart ! En 2018, plus de 85% de la population française utilise Internet au moins une heure par jour contre à peine 10% en 2000. 


C’est encore plus visible chez les jeunes, qui passent chaque semaine presque 20h sur Internet pour les 18-25 ans. Les jeunes sont particulièrement dépendants d’Internet, puisqu’ils peuvent y trouver une quantité immense de savoirs pour leurs études. Ils s’en servent aussi bien entendu pour se divertir, mais aussi pour payer et gérer leur budget.


Bref, vivre sans Internet est aujourd’hui très difficile. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de prendre un abonnement Internet, et surtout de bien le choisir !

 


Choisir son accès à Internet


Il existe principalement deux catégories de locataires. 
 

Les premiers font le choix d’accéder à Internet via leur forfait mobile. Ils sont alors reliés au réseau 4G de leur opérateur téléphonique. Le locataire a accès à Internet via son mobile qu’il peut relier à son ordinateur avec un partage de connexion. Il existe aussi des offres de box 4G. Le profil d’un locataire optant pour cette solution est souvent le suivant :
 

  • un locataire logé en ville : le débit est plus élevé et moins aléatoire qu’en campagne
  • un locataire consommant relativement peu de données : principalement de la consultation de pages internet, de mails ou vidéos courtes.
  • un locataire avec un budget serré : c’est en effet une solution économique puisqu’elle réunit à la fois les besoins téléphoniques et les besoins internet.

 

L’autre option plébiscitée est de souscrire un abonnement internet en plus d’un abonnement téléphonique. L’accès à Internet dans le logement se fait cette fois-ci par une box, en accès wi-fi et filaire. Le locataire qui se tourne vers cette solution est donc plutôt :

 

  • un locataire pouvant être logé en campagne : contrairement au réseau 4G, la connexion  à Internet via un abonnement Internet est souvent de très bonne qualité y compris loin des villes
  • un locataire utilisant activement Internet : jeux vidéos, films et séries, consultation de fichiers lourds (type PDF de cours), etc.
  • un locataire avec un budget un peu moins limité : c’est une option plus chère que la précédente .

 

 

Choisir son opérateur

 

Que vous ayez opté pour la première solution ou pour la deuxième, il faut choisir votre opérateur mobile et/ou internet.
Pour ceux préférant souscrire à un abonnement téléphonique uniquement, le choix entre les opérateurs dépend surtout de votre zone géographique. En effet, le réseau de SFR peut être de meilleure qualité que celui d’Orange dans une région, mais moins bon que celui de Bouygues Télécom dans une autre. S’il est difficile de connaître exactement cette information, vous pouvez toujours demander des retours d’expérience à des personnes vivant proche de chez vous. Cela peut vous permettre d’éliminer un opérateur avec un réseau particulièrement mauvais par exemple.


Pour les locataires choisissant l’option abonnement mobile + internet via une box, il est souvent commode de choisir le même opérateur pour les deux abonnements. Cela permet  en général de bénéficier de tarifs avantageux. Concernant le choix de l’opérateur internet, il n’y a pas vraiment de recommandations claires. Certains opérateurs sont chers mais délivrent une prestation (débit, service client, etc) de qualité, d’autres sont un peu plus abordables mais proposent un service un peu plus aléatoire… Les avis ont toujours été divergents sur ce sujet et il est difficile de mettre tout le monde d’accord !


Choisir son offre 

 

L’accès : c’est fait, l’opérateur : c’est fait ! Reste maintenant à choisir votre offre parmi celles proposées par votre opérateur. 
Pour une offre de forfait mobile, voici une liste non exhaustive des critères qui pourront vous aider à choisir :

 

  • le nombre de SMS/MMS : aujourd’hui, c’est souvent illimité pour les SMS, limité à une certaine quantité de données par mois pour les MMS
  • la durée d’appel : cela peut varier de 1h à illimité selon les forfaits
  • le surcoût pour les appels, SMS et MMS émis et reçus depuis l’étranger. A noter que depuis 2017, les frais d’itinérance sont supprimés au sein de l’Union Européenne. Autrement dit, contacter un proche depuis la Belgique ou l’Allemagne ne coûtera pas plus cher qu’en France.
  • la taille du forfait 4G : elle peut varier de quelques Mo (consultation de pages web ou mails uniquement) à plusieurs centaines de Go (vidéos longues et autres activités consommant beaucoup de données mobile)


Pour une offre de forfait internet via Box, il faut être attentif sur les éléments suivants :

  • le débit proposé : vous ne viserez pas le même abonnement si vous téléchargez régulièrement des fichiers lourds que si vous vous contentez de lire vos mails
  • le type de connexion : ADSL ou fibre, sachant que tous les bâtiments ne sont pas encore équipés de la fibre. La fibre offre un débit sensiblement plus élevé que l’ADSL pour un surcoût qui n’est pas si élevé, voire inexistant. Mais l’ADSL convient généralement à une utilisation classique d’un locataire votre éligibilité à l’offre
  • la durée d’engagement : si vous ne restez que 6 mois dans votre logement, prenez garde à ne pas prendre un abonnement avec engagement 12 mois !
  • les chaînes TV incluses dans le bouquet si la TV passe par Internet
  • les éventuels frais supplémentaires (résiliation, …)


Bien entendu, tous ces critères auront une influence sur le prix de votre abonnement : à vous de trouver l’offre qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget.

 

 

Obtenir Internet dans son logement : comment s’y prendre ?

 

Les pièces à fournir 

 

Que ce soit pour ouvrir un compte bancaire, souscrire un contrat électricité ou un abonnement Internet, le rituel est le même : il faut constituer un dossier.

Pour un abonnement mobile et Internet, voici les documents qui sont généralement demandés :

  • une pièce d’identité
  • un justificatif de domicile (facture EDF, facture internet, attestation d’assurance,...)
  • l’adresse du logement
  • vos coordonnées (mail, téléphone, …)
  • votre RIB : il sera nécessaire pour payer votre abonnement via prélèvements automatiques sur votre compte bancaire


De la souscription à la liaison au réseau
 

Une fois votre dossier constitué, vous pouvez contacter l’opérateur que vous avez choisi. Via Internet ou avec un conseiller, vous serez guidés dans les démarches  jusqu’à la souscription à l’abonnement.
Bien entendu, votre logement ne sera pas instantanément relié à Internet, ni votre téléphone au réseau.


Pour un abonnement mobile, vous devez attendre de recevoir votre carte SIM pour bénéficier du service (appels, SMS, Internet)
Pour un abonnement Internet, il faut d’abord recevoir la box ou aller la chercher dans une antenne de l’opérateur. Une box ADSL s’installe assez facilement soi-même en suivant les instructions. En revanche, une box fibre nécessite l’intervention d’un technicien. Cela peut prendre plusieurs jours : prévoyez donc une marge de sécurité si vous voulez bénéficier d’Internet dès votre entrée dans les lieux !


Bien gérer la fin de location

 

A la fin de votre bail, la question d’Internet se pose : est-il possible de résilier mon abonnement ? Comment ? Combien cela va-t-il me coûter ?

 

Si votre abonnement continue après la date à laquelle vous quittez les lieux, il est en effet possible de résilier son abonnement en respectant l’éventuel préavis imposé par votre opérateur. Il faut bien noter que cette opération est payante y compris pour les abonnements sans engagement. Comptez en général une cinquantaine d’euros.

 

Pour résilier, il faut envoyer une lettre de résiliation à votre opérateur puis rendre le matériel (box, décodeur TV,...) selon la démarche imposée par l’opérateur.

 

Studapart vous aide dans la souscription de vos abonnements internet et mobile

 

Notre ressourcerie pour ne pas se perdre parmi les démarches

 

La souscription à un abonnement internet et/ou mobile vient s’ajouter à la liste déjà longue des formalités administratives nécessaires pour bien préparer sa location. Souscrire un contrat EDF, constituer un dossier de location, choisir une assurance habitation … Vous risquez souvent d’être un peu perdus, et c’est normal ! Vous pouvez à tout moment consulter la ressourcerie Studapart, qui fait le point sur chacune des démarches que vous pouvez avoir à mener pour louer un logement.

 


L’expertise de notre équipe de support multilingue
 

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur dans la ressourcerie, pas de problème ! Envoyez-nous un mail ou passez-nous un coup de fil. Nos experts multilingues sont disponibles 6 jours sur 7 pour vous répondre et vous accompagner dans vos démarches.
 

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation