ouvrir compte edf

Ouvrir un compte EDF : tout ce qu’il faut savoir

Aujourd’hui, il est difficile voire impossible d’imaginer vivre sans électricité. Pour se chauffer, se nourrir ou éclairer son logement, il faut donc bénéficier d’un accès à l’électricité. Cela passe souvent par l’ouverture d’un compte EDF. Cela ne vous dit rien ? Pas d’inquiétude, on vous explique tout.
 

ouvrir compte edf
Obtenir un contrat EDF

 

Ce qu’il faut savoir avant de souscrire un contrat électricité


Pourquoi ouvrir un compte EDF ?
 

L’accès à l’électricité est capital pour vivre correctement pendant sa location. Mais la situation diffère selon le type de loueur.

Pour un logement en résidence étudiante, il n’y a généralement pas besoin de souscrire à quoique ce soit : les résidences prennent tout en charge et le loyer comprend les coûts liés à l’électricité. 

Si vous emménagez dans une colocation, les colocataires résidant déjà dans le logement auront déjà fait le nécessaire pour que le logement bénéficie de l’électricité (on l’espère pour eux en tout cas !). Il faut simplement se mettre d’accord sur la répartition des frais.

Pour un hébergement chez un particulier, comme un appartement par exemple, c’est à vous de vous débrouiller. Si vous voulez avoir accès à l’eau chaude, ne pas être dans le noir et manger chaud, il faut ouvrir un compte EDF par vous-même. Tout est expliqué un peu plus bas !


Comment choisir parmi les fournisseurs ?
 

La première chose à déterminer avant d’ouvrir un contrat électricité est votre fournisseur. Près de 75% des sites résidentiels sont régis par un contrat EDF, qui reste le fournisseur  d’électricité traditionnel en France. Mais depuis 2007, le marché de l’électricité est ouvert à la concurrence. Ces dernières années ont ainsi vu la montée en puissance de fournisseurs alternatifs, comme Direct Energie par exemple, qui concernent 25% des sites résidentiels français. La source d’énergie reste la même pour ces deux fournisseurs (ENEDIS). Mais les fournisseurs alternatifs se posent comme intermédiaires : ils achètent l’électricité pour vous la revendre, tout en s’occupant des formalités. C’est souvent pour la simplicité administrative qu’ils offrent que les fournisseurs sont de plus en plus plébiscités.
 

Si vous optez justement pour cette option, il faut départager les différents fournisseurs. Pour cela, de nombreux comparateurs existent sur Internet.


Comment choisir parmi les offres ?
 

Une fois le fournisseur choisi, vous devez sélectionner une offre parmi celles qu’il propose. Il y a plusieurs critères à prendre en compte, qui ont bien entendu une influence sur le prix de votre contrat. Deux d’entre eux paraissent vraiment importants.

 

Premièrement, la puissance du compteur est à regarder de près. Plus la consommation d’électricité à un instant donné est élevée, plus le compteur doit être puissant sous risque de disjoncter. Mais un jeune a rarement besoin d’utiliser plusieurs appareils gourmands en électricité à la fois. Il peut donc se contenter d’une puissance relativement faible (entre 3 et 10kVA). Pour avoir une idée de la puissance nécessaire, il peut être bon de consulter la fiche énergétique du logement. Si celui-ci est mal isolé par exemple, le logement consomme beaucoup d’énergie pour le chauffage et il faudra sûrement une puissance plus élevée. Vous pouvez aussi vérifier l’état des appareils électriques, qui peut donner une bonne indication sur leur consommation. L’outil de papernest peut vous être d’une grande utilité !
 

Deuxièmement, vous devez être attentif au tarif horaire. Il y a souvent deux possibilités :
 

  • un tarif plein : c’est le “tarif bleu” d’EDF. Le prix au kWh ne dépend pas du moment de la journée. Autrement dit, que vous viviez plutôt la journée ou la nuit, ça ne change rien pour vous.
  • un tarif “heures creuses” . Avec cette option, le prix au kWh est moins cher pendant les heures creuses (8h), principalement la nuit. En contrepartie, il est plus élevé pendant les 16 heures restantes, principalement en journée. Ce tarif peut être intéressant pour les locataires partant tôt de chez eux et rentrant tard. Ils consomment donc principalement sur les heures creuses. 


Ces choix déterminent le prix que vous paierez vous bénéficier de l’électricité. Il est donc important de prendre le temps de les faire pour bien gérer son budget pendant sa location !
 


Concrètement, comment ouvrir un compte EDF ?

 

Les documents à préparer 
 

Comme pour toute démarche administrative (dossier de location, assurance habitation, compte bancaire,...), vous aurez besoin d’une liste de pièces à fournir pour pouvoir souscrire un contrat électricité. Le plus souvent, on retrouve :

  • une pièce d’identité
  • l’adresse du logement
  • les caractéristiques du logement
  • la date d’entrée dans les lieux
  • les références du compteur (notées lors de l’état des lieux d’entrée)
  • votre RIB
  • si c’est possible, le nom du précédent locataire pour faciliter la transition


L’accès à l’électricité
 

Une fois votre dossier constitué, vous pouvez contacter votre fournisseur pour entamer les démarches. Il vous guidera jusqu’à la signature du contrat.

Ensuite, un technicien doit se rendre sur les lieux pour ouvrir le compteur et relier votre logement au réseau d’électricité. Cela n’est pas immédiat et il faut compter environ 5 jours ouvrés après la signature du contrat.

Pour éviter les mauvaises surprises lors de votre emménagement, il est donc préférable de s’y prendre à l’avance. Laissez vous une marge de sécurité et comptez au minimum 15 jours entre la signature du contrat et votre entrée dans les lieux.



Combien coûte un contrat EDF ?

 

Cela dépend du contrat choisi …
 

Comme expliqué précédemment, la part qu’occupe l’électricité dans votre budget dépend des modalités du contrat que vous avez choisi. Si vous avez opté pour un compteur avec une puissance élevée, vous devrez payer plus cher. Si vous avez choisi un tarif heures creuses et que vous en faites bon usage, vous pourrez à l’inverse réduire vos dépenses. 

Il est aussi important de noter qu’une réouverture de compteur (à la suite d’une dégradation ou d’un dysfonctionnement par exemple) vous coûtera environ 20€. Cette somme sera répercutée sur la prochaine facture d’électricité.

La résiliation du contrat est quant à elle gratuite quel que soit le motif.

 
… mais surtout de vos habitudes de consommation !


Certes, la nature du contrat que vous avez souscrit influence vos dépenses pour l’électricité. Mais c’est avant tout les habitudes de consommation qui font la différence ! Il faut garder en tête que plus vous consommez d’électricité, plus la facture sera élevée à la fin du mois. Pour le bien de votre portefeuille (et de la planète), voici quelques conseils :

  • utiliser des ampoules basse consommation : elles consomment jusqu’à 5 fois moins que les lampes halogènes et ont une durée de vie bien supérieure
  • ne pas chauffer inutilement son logement : éteindre le chauffage lors d’une période d’absence de plusieurs jours, ou encore porter un pull plutôt que de chauffer à 25°C. Un degré de plus, c’est 7% d’augmentation de consommation et cela se répercute sur la facture !
  • Prendre soin des appareils électroménagers. Un frigo mal dégivré, une machine encrassée : en plus de vous porter préjudice lors de l’état des lieux de sortie, ce manque d’entretien contribue à augmenter votre consommation d’électricité

 

Faire preuve de bon sens : éteindre les lumières si l’on est pas dans la pièce, ne pas ouvrir les fenêtres si le chauffage est allumé,...


Les modalités de paiement


La fréquence de paiement est très souvent mensuelle. Vous recevrez une facture vous indiquant tous les détails ainsi que le montant à payer. 

Sauf mention contraire explicitée dans le contrat, vous avez la liberté de choisir votre moyen de paiement. Le plus pratique reste bien entendu le prélèvement automatique sur votre compte bancaire.



Studapart vous accompagne pour souscrire un contrat EDF


Balayez vos doutes grâce à notre ressourcerie


La constitution du dossier de location, la signature du contrat de location, l’assurance habitation… et en plus, la souscription d’un contrat électricité  ! Cela fait souvent beaucoup pour les locataires qui ne sont pas forcément à l’aise avec toutes ces formalités. La ressourcerie Studapart met à votre disposition toute une série d’articles explicatifs détaillant chacune de ces démarches. Si vous vous sentez un peu perdus, foncez-y !


L’expertise de notre équipe de support multilingue
 

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur dans la ressourcerie, pas de problème ! Envoyez-nous un mail ou passez-nous un coup de fil. Nos experts multilingues sont disponibles 6 jours sur 7 pour vous répondre et vous accompagner dans vos démarches.
 

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation