Comment payer son loyer ?

C’est un sujet qui fâche, mais un sujet auquel on ne peut pas échapper : le paiement du loyer ! Quelque soit le type de loueur, il est important de respecter certaines règles pour éviter tout litige ou conflit. On vous dit tout ! 

 

versement loyer
Payer son loyer


Le versement du loyer : quand, comment, combien ? 

 

La périodicité mensuelle est la plus courante


La périodicité du versement correspond à la fréquence à laquelle vous allez verser votre loyer. Cette information est renseignée sur le contrat de location.


Le plus souvent, vous aurez à payer votre loyer tous les mois. Pour une résidence étudiante, le versement s’effectue couramment les premiers jours du mois. Cela coïncide d’ailleurs avec le versement des aides de la CAF. Celles-ci sont versées autour du 5 du mois. Quant au loueur particulier, c’est en général lui qui décide de la date de versement du loyer. Mais vous pouvez toujours négocier avec lui pour trouver une date qui vous arrange un peu plus.

Il est aussi possible de négocier un autre type de périodicité. Si vous préférez payer tous les 3 mois, n’hésitez pas à prendre contact avec votre loueur pour lui proposer une périodicité trimestrielle.

 

Les moyens de paiement
 

Une nouvelle fois, la façon de verser son loyer peut varier en fonction du loueur. Pour un logement dans une résidence étudiante, le loyer est le plus souvent payé par prélèvement automatique sur votre compte bancaire. Chez un loueur particulier, les possibilités sont un peu plus nombreuses : chèques, virements, espèces (si le loyer n’excède pas 1000€).
Dans tous les cas, il faut bien noter que le loueur n’a pas le droit de vous imposer un moyen de paiement. D’ailleurs, si votre loueur insiste pour que le versement se fasse en espèces, c’est mauvais signe. Cela signifie probablement qu’il ne déclare pas son activité de loueur et votre location. Cela fragilise considérablement la valeur du contrat du location et risque fort de vous mettre en défaut. Dans ce cas, passez votre chemin !


La somme versée au loueur


Le loyer que vous allez verser dépend bien-sûr de beaucoup de facteurs. 

Premièrement, la somme versée au loueur comprend le loyer ET les charges. C’est un point à ne pas oublier. Le surplus lié aux charges est par exemple plus élevé si le logement est mal isolé, ou déjà équipé (Internet, électricité, etc.)

Deuxièmement, le loyer dépend du type de logement : plus élevé en résidence privée ou appartement individuel, plus abordable en colocation ou en location contre services,...
Enfin, la localisation du logement a évidemment une influence sur le loyer : entre 800 et 900€ pour un studio à Paris, autour de 700€ à Lyon et Bordeaux, moins de 500€ à Clermont
 

Les modalités pratiques au sujet de la somme versée sont assez simples :

  • la décomposition loyer+charges doit clairement figurer sur le contrat de location
  • le propriétaire n’a pas le droit de vous demander de payer plusieurs mois de loyer d’avance
  • vous pouvez librement demander à votre loueur une quittance de loyer (qui est très souvent demandé lors de démarches administratives, comme une demande d’aide à la CAF par exemple)

     

Payer son loyer : les litiges possibles


Un retard de paiement
 

Si vous n’avez pas payé votre dernier mois de loyer, pas de panique, cela arrive. Un oubli, une erreur dans la gestion de votre compte bancaire, peu importe : quelle que soit la raison, ne tentez pas de vous cacher et avertissez directement votre loueur. Il faut lui présenter ses excuses et lui expliquer en toute transparence les raisons de ce non-versement. Rassurez-le également en lui prouvant que cela n’arrivera pas une seconde fois. C’est important pour conserver de bonnes relations avec votre loueur, et pour qu’il ne conserve pas le dépôt de garantie que vous lui avez versé au début de la location !


Une absence de paiement


Un retard, cela arrive. Si cela se répète, c’est une absence de paiement. C’est évidemment interdit puisque contraire au contrat de location que vous avez signé avec votre loueur. Ce bail de location vous oblige à payer votre loyer, même si le comportement de votre loueur vous semble contestable.

Si vous refusez de payer votre loyer, le loueur peut avoir recours à un huissier qui vous ordonnera de verser la somme due dans un délai de 2 mois maximum. Passé ce délai, le bail de location pourra être annulé et si le loueur décide d’aller en justice, vous risquez l’exclusion. 

Voilà pourquoi ne pas payer son loyer n’est, dans tous les cas, vraiment pas une bonne idée !
 


Avec Studapart, adoptez les bonnes pratiques pour payer votre loyer

 

La ressourcerie Studapart en cas de doute
 

Il peut arriver que vous ayez un doute au sujet d’une information sur votre loyer. Une modalité de paiement, un élément concernant les charges, le contenu du contrat de location : tout cela peut vous être utile. N’hésitez donc pas à consulter notre ressourcerie. Elle regorge d’articles traitant d’un grand nombre de sujets autour de la location de votre logement. C’est une mine d’informations qui peut s’avérer très utile si vous êtes un peu perdus !


Une relation de confiance avec votre loueur
 

Studapart se positionne comme l’intermédiaire entre vous et votre loueur. Notre experts multilingues sont disponibles 6 jours sur 7 pour répondre à la moindre de vos interrogations, sur le paiement du loyer par exemple. Notre communauté de 36 000 propriétaires fait confiance à notre plateforme. Les litiges sont donc très rares ! Mais en cas de conflit relatif au versement du loyer, Studapart est également là pour trouver rapidement une solution entre le loueur et le locataire.
 

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation