Comment bien choisir son logement étudiant ?

Comment choisir son logement étudiant ? Quels critères ? Pour quel loyer ? Faut-il opter pour une colocation, une chambre chez l’habitant ou une résidence étudiante ?

 

Femme, Dans, Chemise Grise, Séance Lit

Comment choisir son logement étudiant ? 

 

Trouver un logement étudiant est une chose. Bien le choisir en est une autre. Avez-vous défini quels critères mettre en avant dans votre recherche ? L’aspect financier est important, mais il faut aussi réfléchir au type de logement (studio ? appartement ? chambre ?) et à sa situation (pensez à la distance). Il n’y a pas de réponses toutes faites. C’est vous qui savez ce que vous souhaitez. Mais comme on dit, il faut savoir se poser les bonnes questions.

 

Quel budget pour une location étudiante ?

 

Le premier critère dans le choix du logement étudiant est le coût du loyer. Il est important que vous définissiez quelle somme vous êtes en mesure de consacrer chaque mois à votre location. Cela se fera selon vos moyens et vos éventuels revenus. Et ce qui est convenu avec les garants.

 

En France, le loyer moyen pour une location étudiante est de 600€ par mois. Il y a bien entendu de grandes disparités selon la ville où l’on s’installe. A Paris, un studio se loue à plus de 800€ alors que l’équivalent est à 500€ en province. La moyenne nationale constatée pour une chambre étudiante (14m2) tourne autour de 400€ alors que pour un T1 de 30m2, il faut compter 500€, puis plus de 600 pour un T2 de plus de 40m2.

 

Attention, le loyer n’est pas le seul coût. Vous devez tenir compte des dépenses annexes : les charges, l’assurance, l’électricité, internet…

 

  • Les charges locatives : Elles peuvent être intégrées dans le loyer, ou être payées à part. C’est à voir avec le propriétaire. Ces charges peuvent s’élever jusqu’à 50€,
  • L’assurance habitation. A voir avec un assureur ou une banque. Ça monte autour de 100€ par an, vous pouvez donc compter 10€ par mois,
  • Les dépenses d’électricité : Elles dépendent du fournisseur, de la taille du logement et surtout de votre propre consommation. On vous recommande de budgéter large : 50€ par mois. N’hésitez pas à faire une petite étude de marché sur les différentes offres. 
  • Le coût de l’accès à internet : Les problématiques sont comparables à celles de l’électricité. Une petite étude de marché permet de sélectionner l’offre la plus intéressante. En attendant, vous pouvez prévoir un budget large : 50€ par mois.

 

Au total, vous pouvez vous fixer un budget de 200€ de dépenses locatives en plus du loyer. N'oublions pas qu’il faut verser un dépôt de garantie quand on s’installe, qui équivaut généralement à un mois de location. Il faut aussi régler les frais de l’agence immobilière, qui représentent un mois de loyer également. Et n’oubliez pas les frais de déménagement !

 

Votre budget doit également tenir compte des aides au logement. Ayez ce réflexe : en France, les services publics proposent de nombreuses aides pour réduire le coût du logement et alléger les budgets. Le site de la CAF vous propose un simulateur pour calculer vos APL.

 

Quel est l'emplacement idéal d’un logement étudiant ?

 

Un logement pas cher, c’est cool, mais encore faut-il qu’il soit bien situé. Idéalement, on préfère un logement proche de l’établissement où l’on suit les cours. Proche physiquement, c’est-à-dire que l’école est à une distance que vous pouvez aisément parcourir tous les jours (à pied, à vélo, en voiture...). Ou proche virtuellement, avec un logement un peu plus éloigné mais avec des transports en commun qui peuvent vous conduire du point A au point B sans trop de correspondances ni risques de retard. Un conseil : renseignez-vous sur les horaires des bus, métros et tramway. C’est généralement une seule et même compagnie qui gère les transports dans chaque grande ville de France, et elles ont toutes un site internet, voire une application mobile. 

 

On vous recommande donc autant que possible de ne pas vous jeter sur le premier appartement venu, uniquement parce qu’il correspond à votre budget. Vous devez “sentir” le quartier où vous allez loger quelques mois et peut-être quelques années. Ecoutez votre sensibilité, mesurez les aspects pratiques, la proximité des commerces, la tranquillité de l’immeuble et du quartier. Ou son bouillonnement.

 

Quel type de logement pour un étudiant ?

 

Le marché de l’immobilier propose plusieurs types de location pour les étudiants. Vous pouvez louer un appartement qui sera occupé seul ou faire l’objet d’une colocation, à deux personnes ou plus. Vous pouvez aussi louer une chambre chez l’habitant ou occuper une chambre en résidence étudiante. Le choix est large.

 

Le studio

 

Le logement le plus apprécié chez les étudiants est le studio. De nombreux particuliers en proposent la location et il est relativement facile d’en trouver sur internet. Le studio vous permet de bénéficier d’une certaine indépendance tout en restant connecté aux animations de la ville. On en trouve autour de 500€ par mois en moyenne. Il faut bien entendu compter quelques centaines d’euros en plus à Paris ou à Lyon.

 

La colocation

 

La colocation entre étudiants est devenue une tendance ces dernières années. Les budgets de plus en plus serrés incitent les étudiants à opter pour cette solution. Celle-ci ne manque à vrai dire ni de charme ni d’avantages : la répartition des frais et des tâches ménagères permet de bénéficier d’un intérieur beaucoup plus spacieux qu’un studio. Il vous épargne quelques moments de solitude et permet de partager de riches instants de communauté. Il s’agit d’une solution un peu plus économique (d’une centaine d’euros) que la location d’un studio seul.

 

La résidence étudiante

 

La chambre en résidence étudiante est très prisée car elle permet de conserver à domicile une atmosphère… studieuse. Il s’agit de logements spécifiquement conçus pour les étudiants. Des chambres situées dans un bâtiment qui propose différents services de façon à ce que vous ne soyez pas trop parasité par des problèmes d’ordre pratique. Cela permet de rester connecté à la vie étudiante.

 

Il existe deux types de résidences étudiantes : celles proposées par le CROUS et celles en résidences privées. Le CROUS propose dans ses résidences universitaires les logements les moins chers du marché (autour de 20% à 40% plus bas). Mais ils sont aussi les plus difficiles à obtenir. Vous pouvez donc faire une demande pour accéder à une résidence universitaire mais il faut prévoir de rechercher dans le même temps un plan B.

 

Les résidences étudiantes privées sont détenues par des particuliers. Généralement assez proches des lycées et universités, ces logements sont comparables aux résidences universitaires des CROUS. Les services peuvent être de meilleure qualité - on y trouve souvent un parking (voitures et vélos), une laverie, une salle de sport - mais les loyers sont élevés. Ce sont les plus chers du marché immobilier de la vie étudiante.

 

La chambre chez l’habitant

 

Les besoins d’un étudiant se résument souvent à un endroit où dormir et travailler dans la tranquillité. Un lit, un bureau, un meuble de rangement peuvent finalement suffire. C’est pourquoi les chambres chez l’habitant sont une solution très prisée par les étudiants. Vous y trouvez une “deuxième famille” avec qui partager les repas, les tâches ménagères, et pourquoi pas les soirées télé. Les étudiants étrangers apprécient particulièrement cette solution car elle donne la possibilité de vivre “à la Française” au quotidien.

 

Il s’agit de la solution la plus économique pour un étudiant. Le coût peut même diminuer si vous proposez des services à son hôte : par exemple la garde d’enfants, l’aide aux devoirs, les cours particuliers, mais aussi les courses. On peut imaginer plusieurs solutions : soit une somme versée par l’hôte à chaque service, soit une réduction de la mensualité. C’est à voir avec la famille qui vous accueille. 

 

Faut-il visiter un logement en amont ?

 

Il y a quelques années, on vous aurait conseillé de visiter votre futur logement avant de prendre la décision de le louer. Aujourd'hui, de plus en plus de sites de réservation en ligne proposent une visite virtuelle ou des vidéos. Vous pouvez allègrement vous balader dans chaque pièce de l'appartement depuis votre canapé. Pratique non ? 

 

Le système est bien fait puisque les sites ont développé des garanties si le logement n'est pas conforme aux vidéos ou photos. C'est le cas de Studapart ! 

 

Pour ceux qui peuvent visiter, il est toujours agréable d'accompagner la visite virtuelle d'une visite physique.

 

En vous rendant dans votre futur logement, vous aurez des informations complémentaires sur son accessibilité, son cadre extérieur, son atmosphère, choses que l’on perçoit moins bien dans les visites virtuelles.

 

La visite du logement quel qu’il soit (studio, résidence étudiante, chambre chez l’habitant ou en colocation) vous permet également de rencontrer le propriétaire (ou du moins son représentant) et de discuter en amont de la possibilité de régler tel ou tel détail, quels éléments apporter au dossier de location, etc.

 

Vous avez désormais tous les éléments pour trouver votre futur logement.

 

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation