coliving concept

Qu'est-ce que le coliving ? Définition

Le coliving est une nouvelle tendance du logement et du travail. Venue des États-Unis, la tendance du coliving commence à se développer en France. Qu'est-ce que le coliving exactement ? On voudrait vivre en communauté tout en gardant un petit chez-soi. On voudrait pouvoir travailler sans quitter son domicile. On voudrait une multitude de services tout en faisant des économies. Et si, finalement, ce qui nous convenait vraiment était le coliving ? Studapart vous dit tout sur cette nouvelle tendance immobilière !

 

Le coliving, qu'est-ce que c'est ?

 

Le principe du coliving tient à la fois de la colocation et du coworking. Il associe en un même lieu le logement et le travail mais aussi la vie en communauté et le chez soi. Cette nouvelle façon de concevoir le logement a été pensée aux États-Unis par les nomades digitaux et les entrepreneurs freelance, qui évoluent principalement dans le numérique.

 

La problématique de ces jeunes actifs était de trouver non seulement un logement peu coûteux, mais également un endroit pour travailler, doté au minimum de connexion internet et de moyens de communication efficients. Faute de budget, l’idée de faire du logement un espace de travail a rapidement été adoptée, mais elle a conduit à une certaine solitude en plus de frais importants. D’où l’idée de partager ces frais, de même que ses équipements, tant sur le plan du logement que du travail.

 

C’est ainsi qu’est né le concept du coliving. Il s’agit d’un grand bâtiment où chaque occupant dispose d’un espace privatif individuel et d’un espace collectif. Un endroit pour vivre et travailler. Pour la partie individuelle (ou privée), chaque locataire dispose d’une chambre, d’un studio ou d’un petit appartement. L’endroit est généralement meublé et dispose, selon les établissements, d’une salle de bain, d’un coin cuisine et de diverses commodités à usage individuel.

 

Dans la partie collective, la résidence met à disposition des locataires un ensemble de services, tant pour le travail que pour les besoins de tous les jours. Par exemple une cuisine commune, un salon pour manger, une buanderie, un parking sécurisé… Pour le reste, cela dépend des établissements, qui peuvent proposer selon leur taille et leur standing une salle de télévision, de jeux vidéo, de musique, ou encore une bibliothèque, une salle de sport, une terrasse, un jardin, une piscine, une conciergerie… On peut ajouter des facilités pour accéder à des services annexes comme le taxi ou la location d’une voiture, par exemple.

 

Surtout, on n'oublie pas que les résidents doivent pouvoir travailler dans l’établissement. Celui-ci doit disposer autant que possible d’un espace de coworking avec une connexion internet, des ordinateurs, une imprimante, des salles de réunion, des bureaux individuels, sans oublier l’indispensable machine à café.

 

Le principe de base est le partage : partage des coûts, essentiellement, mais aussi partage d’expérience, entraide au travail, vie en communauté, etc. Le résident, que l’on appelle aussi “coliver”, peut également profiter, tout en vivant en communauté, d’un espace privatif et d’une certaine intimité. Le bâtiment est animé par un régisseur, souvent employé par une agence immobilière ou un propriétaire foncier, qui se charge de l’accueil, de la logistique et du confort des colivers.

 

Le coliving en France

 

Né aux États-Unis et déjà présent dans de nombreux pays autour du globe, le coliving commence à percer dans l'hexagone. Les propriétaires immobiliers ont pris conscience du phénomène et ont investi dans des bâtiments pour les transformer en espaces de coliving. On trouve déjà quelques établissements dans les grandes villes de France : Paris, Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Strasbourg... Le coliving est également présent dans certaines villes moyennes, mais il reste encore très rare en campagne. 

 

Du fait de la nouveauté du concept, on trouve aussi beaucoup de constructions neuves spécifiquement construits pour le coliving, aménagées en tenant compte des dualités individuel/collectif et domicile/travail. On y trouve des studios et des appartements T1 ou T2 dans la plupart des cas meublés et dotés d’une salle de bain. Les tarifs sont légèrement inférieurs à ceux pratiqués pour un appartement dans l’habitat, mais ils varient toutefois d’une ville à l’autre. Ce sera toujours plus cher à Paris que dans une petite ville de province.

 

Qui est concerné par ce nouveau concept immobilier ?

 

A l’origine, le coliving était destiné aux nomades digitaux et aux entrepreneurs individuels, essentiellement les jeunes actifs dont l’outil de travail principal est un ordinateur. Mais le concept peut s’adresser également aux intermittents, aux "digital nomads", aux étudiants

 

Les actifs indépendants

 

Aux États-Unis, le panel des adeptes du coliving s’est élargi à toutes les personnes seules, voire en couple, qui souhaitent garder du contact au quotidien : Ainsi de nombreux retraités et seniors se sont laissé séduire par le coliving. Cela reste une formidable opportunité de rester connecté à la vie sociale de tous les jours et d’apporter sa contribution (et son expérience !) à la collectivité.

 

On trouve aussi dans les établissement de coliving de plus en plus de personnes en situation provisoire, celles dont la vie est en train de changer à cause d’une séparation ou d’un changement d’activité professionnelle, celles qui ont décidé de prendre un temps de réflexion entre deux situations, celles qui marquent une étape dans un long voyage, celles qui découvrent une région sans savoir encore si elles vont s’y installer. Le coliving est un concept qui permet de vivre seul sans être seul, provisoirement ou durablement. 

 

Les entreprises

Une autre forme de clientèle s’intéresse également de plus en plus au coliving : les entreprises et notamment les start-up imaginent bien investir un bâtiment pour permettre à leurs salariés d’y travailler, voire à certains d’y loger. Cela présenterait plusieurs avantages : celui de sortir du cadre austère du bureau classique ou de l’enfer des open-space, mais également de partager le bâtiment avec d’autres entreprises ou des prestataires externes. Le type d’expériences mises en œuvre depuis de longues années par les start-up et que celles-ci cherchent toujours à améliorer.

 

Les investisseurs

 

Le coliving séduit également une autre cible du monde immobilier, celle des investisseurs qui ont bien compris que le concept, avec la souplesse qu’il propose, correspond à l’air du temps et offre une opportunité de retour rapide sur investissement. De plus en plus de personnes vivent seules, par choix ou par contrainte, durablement ou non. Le concept du coliving est amené à se développer d’autant que la population est devenue sensible aux notions de partage. 

 

Et les familles ?

 

Le coliving s’adresse-t-il aux familles ? Il est vrai que le coliving a été conçu essentiellement pour des personnes seules, voire des couples, et dans une optique de travail. On imagine difficilement des adultes avec enfants s'installer durablement en coliving. Cela reste toutefois une possibilité, voire un marché, à laquelle devront réfléchir les gestionnaires de coliving

 

Quels sont les avantages du coliving ?

 

Le coliving propose de très nombreux avantages à ses résidents, qui tiennent autant de la colocation, de la copropriété, de l’hôtel et de la résidence étudiante. En premier lieu, le coliving permet de faire des économies en mutualisant les dépenses de l'habitat : eau, gaz, électricité, chauffage, internet, télévision, ménage, entretien, etc. Le loyer comprend une part de tous les abonnements, lesquels sont gérés par le régisseur. L’assurance habitation peut également être comprise dans le loyer.

 

Le coliving propose des solutions d’une grande souplesse : on peut y résider à l’année, mais aussi au mois, à la semaine ou sur quelques jours. On croise ainsi en coliving autant de résidents “historiques” et de colivers de passage. C’est une solution d'hébergement très pratique pour les déplacements professionnels, les missions, les stages et aussi… les vacances. Le bail maximum est d’une année. Il est reconductible. Dans certains cas, il est possible de sous-louer la chambre, le studio ou l’appartement que l’on a réservé à l’année. 

 

Enfin le coliving, c’est l’expérience de la vie en communauté. Le partage est redevenu l’une des valeurs essentielles de la génération des personnes nées autour de l’an 2000. Alors que leurs aînés baignaient dans le culte de la propriété (maison, voiture, etc.), la Génération Z a adopté dans le mode de vie la colocation, le coworking, le covoiturage, le coliving… (à tel point qu’on aurait dû l'appeler la “Génération Co”). 

 

L’offre du coliving a ensuite séduit d'autres générations qui entretiennent ainsi le goût du partage et de l’entraide. Le coliving est assurément, en plus d’une solution d'hébergement économique, un remède contre la solitude. Il donne un sentiment de sécurité et ouvre la possibilité de liens d’amitié,  voire plus, selon la formule consacrée, si affinités.

 

Autres articles similaires

Rejoignez la culture du mieux loger !

  • Toutes vos démarches simplifiées
  • 100% des annonces vérifiées
  • Accompagnés même après la réservation