L'état des lieux d'entrée

À quoi sert-il ?

L’état des lieux est une étape indispensable du parcours de location. Il décrit en détail l’état de l’appartement et de ses équipements au moment où le locataire s’installe, et permet d’éviter les litiges à sa sortie. La comparaison avec l’état des lieux de sortie déterminera si vous remettez à votre locataire le dépôt de garantie en intégralité ou non. Signé par le locataire et vous, il vous protège tous les deux et et a valeur de contrat.

Quand a-t'il lieu ?

L’état des lieux a lieu après la signature du bail et avant l’entrée dans les lieux du locataire, en général au moment de la remise des clés.

Comment faire un état des lieux d'entrée ?

Visitez le logement pièce par pièce avec votre locataire et laissez le prendre le temps d’observer. S’il se sent pressé, de la frustration peut découler de l’état des lieux. Ce n’est pas souhaitable !

Si vous louez à un étudiant, gardez à l’esprit que c’est peut-être le premier état des lieux qu’il réalise. Partez du principe qu’il ne sait pas comment un état des lieux se déroule. Soyez patient et didactique : expliquez lui pas à pas en quoi consiste un état des lieux, et à quoi il sert.

question

Depuis 2016, l’état des lieux est encadré. Choisissez donc un modèle type. Des applications, comme Homepad, simplifient votre gestion locative en vous permettant de faire des états des lieux dématérialisés !

Réalisez-le dans des conditions d’éclairage optimales pour ne pas passer à côté de défauts, et soyez donc précis dans les mentions que vous consignez.

idea

Pour pouvoir les comparer facilement, choisissez deux modèles à la présentation similaire pour les états des lieux d’entrée et de sortie !

danger

Votre bail de location énumère les meubles et équipements avec lesquels le bien est loué. Prenez donc garde à ce que seul l’équipement avec lequel vous comptez louer soit présent au moment de l’état des lieux, puisqu’il sera reporté sur le document.

Qui paie l'état des lieux d'entrée ?

L’état des lieux est gratuit lorsqu’il est établi directement entre le locataire et le propriétaire. S’il est établi par un agent immobilier, les frais sont partagés entre le propriétaire et le locataire, et la part facturée au locataire ne peut pas être supérieure à celle facturée au propriétaire. Le plafond de la prestation est réglementé : il est fixé à 3€ par m2 de surface habitable.

Qui paie en cas de désaccord ?

En cas de désaccord, le propriétaire comme le locataire peuvent faire appel à un huissier qui convoquera les deux parties 7 jours à l’avance. Les frais d’huissier seront partagés de moitié entre le propriétaire et le locataire - sauf si celui-ci n’a pas été informé 7 jours à l’avance d’une convocation. Les frais d’honoraires sont fixés par décret : entre 155 et 256€ TTC.